Publié le Laisser un commentaire

Fluoromètres : Recommandations et soins

Un fluoromètre est un instrument de laboratoire qui permet l’analyse, l’identification et la quantification de substances chimiques avec des molécules capables de présenter de la fluorescence, par la technique de spectrophotométrie par fluorescence ou fluorométrie.

Cet équipement est un dispositif optique spécial capable de mesurer la qualité fluorescente d’échantillons biologiques ou minéraux. La fluorescence est un type de luminescence qui se produit dans certaines substances, qui leur donne la qualité d’être capables d’absorber des rayonnements électromagnétiques (lumière), et d’émettre une partie de cette énergie sous forme de rayonnement à une longueur d’onde différente de celle absorbée.

Structure d’un fluoromètre

Un fluoromètre est composé de 4 composants principaux: la source de rayonnement (lampe au Xénon, ou laser, en plus d’autres lampes qui peuvent couvrir un spectre plus large de longueurs d’ondes), un monochromateur d’excitation (qui sélectionne la longueur d’onde appropriée pour l’excitation de l’échantillon), un monochromateur d’émission (qui analyse les émissions produites par la fluorescence émise par l’échantillon) et un photomultiplicateur, qui reçoit les ondes lumineuses et les transforme en une unité mesurable (nombre), qui va être directement liée à l’intensité de la lumière émise.

Recommandations et soins d’un fluoromètre

  • Nettoyer la surface de l’ordinateur.
  • Nettoyer les filtres et les sources lumineuses.
  • Vérifier les installations électriques.
  • Tester le fonctionnement de l’équipement : allumer l’équipement et laisser chauffer pendant environ 15 minutes, sélectionner la longueur d’onde à utiliser, sélectionner la fonction, remettre à zéro avec de l’eau distillée.
  • Placez l’équipement dans un endroit où il n’y a pas de vibrations, de chaleur excessive, d’humidité ou de lumière directe.
  • Protégez votre ordinateur de la poussière. Ne touchez pas directement les éléments optiques de l’équipement tels que les lentilles et les filtres. Suivez les instructions du fabricant pour nettoyer ces composants.
  • Laissez l’équipement chauffer avant de faire tout type de mesure
  • Effectuer un contrôle périodique de l’ajustement de la longueur d’onde lorsqu’il y a lieu de soupçonner que celle-ci a changé.
  • Assurez-vous que les bacs de lecture sont propres, sans rayures, sans empreintes digitales.

Dans les applications où un fluoromètre est utilisé, nous pouvons mentionner les suivantes : 

  • Dynamique des protéines
  • Analyse quantitative
  • Études des membranes cellulaires
  • La cinétique des enzymes
  • Nanostructures en carbone
  • Caractérisation des sondes fluorescentes
  • Mesures de phosphorescence de courte durée
  • Mesures de stabilité thermique

Dans Kalstein Nous sommes FABRICANTS et mettons à votre disposition d’excellents fluoromètres et spectrophotomètres, aux meilleurs PRIX. C’est pourquoi nous vous invitons à jeter un oeil ICI

Publié le Laisser un commentaire

Importance d’un fluoromètre dans un laboratoire

Pour établir l’importance des équipements qui font partie d’un laboratoire et sont indispensables, nous devons prendre en compte leurs applications et leur utilité au sein de celui-ci ; dans le cas des Fluoromètres, cet appareil permet de mesurer les paramètres de la fluorescence : son intensité et la distribution des longueurs d’onde du spectre d’émission après excitation par un certain spectre de lumière.

Il est très utilisé dans les laboratoires de chimie, de biochimie, de médecine et de contrôle de l’environnement ; il est capable de mesurer l’absorbance de tous les ingrédients tels que l’ADN, l’ARN, entre autres, de l’échantillon à 260 nm ; une autre application de notre fluoromètre est qu’il peut mesurer 0,5 pg/ul ce qui favorise la mesure de la concentration d’ADN ; nous à KALSTEIN vous offrons un modèle unique qui couvre vos besoins.

Que mesure un fluoromètre

Cet appareil a pour fonction de mesurer la spectrométrie de fluorescence, c’est-à-dire qu’il permet d’analyser la fluorescence d’un échantillon à travers une spectroscopie électromagnétique, le fluoromètre également connu sous le nom de spectrofluoromètre, ou fluorimètre, or, qui est la fluorescence, est un type de luminescence qui est donné tout type d’échantillon comme substances gazeuses, liquides ou solides.

Ces substances sont capables d’absorber des rayonnements électromagnétiques et d’émettre une partie de cette énergie sous forme de rayonnement d’une longueur d’onde différente de celle absorbée ; la longueur d’onde émise par une substance fluorescente est supérieure à celle reçue, de sorte que la durée de l’ensemble du processus de cette technique est de quelques nanosecondes, ce qui est considéré comme instantané.

Applications pour substances fluorescentes

Ces substances sont utilisées dans différentes zones, la plus commune est dans les tubes fluorescents, où les tubes contiennent à l’intérieur Argon ou Néon, et Mercure ; où se produit tout un processus dans lequel se produit la luminescence de longueur d’onde visible. La fluorescence est également appliquée dans des domaines tels que la chimie analytique, des substances fluorescentes peuvent être détectées.

On peut trouver des substances fluorescentes en médecine et biochimie, on peut « marquer » des substances biologiques avec un groupe chimique fluorescent, par une réaction chimique simple, on peut aussi détecter l’ADN, et l’étudier; pour la détection du pétrole, car il émet de la fluorescence dans la gamme du brun au bleuâtre, selon sa composition. Il existe également des applications pour l’étude des solvants organiques dans lesquels se trouvent des substances fluorescentes. C’est pourquoi un fluoromètre est nécessaire dans tous ces domaines.

Parties principales d’un fluoromètre

  • Source de rayonnement : pour les besoins qui doivent couvrir un plus grand spectre de longueurs d’ondes, comme une lampe au xénon, ou un laser.
  • Monochromateur d’excitation : permet de sélectionner la longueur d’onde appropriée pour l’excitation de l’échantillon
  • Monochromateur d’émission : pour analyser les émissions produites par la fluorescence de l’échantillon.
  • Photomultiplicateur : à travers lequel les ondes lumineuses seront reçues et transformées en un nombre mesurable de « perles », qui seront liées à l’intensité de la lumière.

Types de fluoromètres

D’une manière générale, nous pouvons établir qu’ils existent de deux types, qui sont :

  • Fluorimètre filtre : L’utilisation de ces filtres sert à isoler l’incidence de la lumière et la fluorescence de la lumière.
  • Spectropofluorimètres : Il utilise un réseau de diffraction monochromateur est d’isoler l’incidence de la lumière et la fluorescence de la lumière.

Chez KALSTEIN, nous avons un modèle unique, mais avec des caractéristiques vraiment larges qui répondent aux besoins de votre laboratoire, peu importe la zone dans laquelle vous vous consacrez.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cet équipement ou si vous avez pris la décision de l’acheter, vous pouvez le faire via nos canaux d’achat en ligne qui sont très facile et viable, nous vous invitons à visiter notre site Web, à l’adresse suivante : ICI et profitez du catalogue d’équipements de haute qualité et au meilleur prix que vous trouverez sur le marché, en plus d’être des fabricants de haut niveau, avec une forte demande achat-vente dans le monde entier, chez KALSTEIN nous vous offrons les meilleurs spécialistes pour vous fournir les conseils nécessaires, notre Société d’Équipement de Laboratoire, vous offre de grands avantages de garantie et d’engagement, en assurant un équipement avec une technologie supérieure et de haute performance. Pour en savoir plus sur cette gamme de produits, cliquez ICI

Publié le Laisser un commentaire

Fluoromètre : À quoi sert-il ?

Cet appareil est un dispositif optique, qui est utilisé dans les laboratoires pour observer et mesurer la qualité de fluorescence dans les échantillons biologiques ou minéraux ; cet équipement a comme caractéristiques que la sensibilité à des longueurs d’onde de lumière spécifiques peut être mesurée par l’utilisation de filtres et selon ce qui est étudié.

Or, ces analyses de fluorescence, sont utilisées pour identifier la présence et la quantité de certaines molécules spécifiques présentes dans un échantillon, certains fluoromètres avancés permettent de détecter des concentrations de molécules fluorescentes très faibles et là l’importance de l’équipement dans les laboratoires de biologie et dans les recherches de écophysiologie végétale .

Pour qu’il utilise le fluoromètre.

Selon le type de fluorimètre, nous pouvons établir que certains peuvent être très sensibles, ce qui est avantageux pour être utilisés dans la recherche scientifique de précision. Ces équipements utilisent des filtres optiques qui sont relativement peu coûteux et faciles à changer, c’est pourquoi les fluorimètres à filtre sont couramment utilisés dans des applications expérimentales qui ont besoin de mesurer à plusieurs reprises différents composés.

D’autre part, nous avons les spectrofluoromètres qui sont principalement utilisés dans les recherches de la photochimie de systèmes biologiques, c’est-à-dire pour connaître la présence de chlorophylle fluorescente, ils sont utilisés dans l’étude de cinétique des réactions, d’interactions lipides-protéines. Pour la détermination de la qualité de l’eau par la mesure de la matière organique et pour établir l’authenticité des vins ; pour réaliser des études de luminescence de LED et de photoluminescence de cellules solaires, il est finalement utilisé dans des recherches de propriétés du Graphène.

Caractéristiques du fluoromètre KALSTEIN.

Il existe une grande variété de fabricants sur le marché, mais nous sommes les seuls à vous offrir un produit qui vous garantit les meilleures caractéristiques du marché et à un prix concurrentiel, notez  les caractéristiques suivantes :

  • Écran tactile de 4,3 pouces, petit et facile à utiliser.
  • Mesure en très peu de temps, en 3 secondes pour l’ADN, l’ARN et les protéines.
  • La limite de détection d’ADN la plus basse est 0.5pg / ul, ce qui démontre sa haute sensibilité. Fonctionnalité que vous ne trouvez pas dans d’autres marques.
  • Cinq ordres de grandeur offrant une plage dynamique linéaire :
  • Vous pouvez combiner l’instrument avec le réactif de votre choix, ce que nous appelons un système d’ouverture.
  • Système de stockage au maximum 1,000 données et données de sortie par port USB.
  • Adaptateur de tube PCR 0,5 ml Adaptateur de tube PCR 0,2 ml.
  • Dimensions physiques : 194 x 155 x 72,5 mm et un poids de 4 kg.

Applications du fluoromètre KALSTEIN 

Il s’agit d’un équipement avancé conçu avec des matériaux de haute qualité, couvrant les exigences les plus élevées dans des domaines tels que la chimie, la biochimie, la médecine et la surveillance de l’environnement, ses applications vont un peu plus loin, étant capable de mesurer l’absorbance de tous les ingrédients tels que l’ADN, l’ARN, entre autres, de l’échantillon à 260 nm.

D’autres applications qui peuvent être générales mais notre équipe intensifie certaines conditions des fluoromètres, comme mesurer l’intensité de fluorescence du réactif fluorescent, qui est combiné avec la molécule cible pour lire la concentration de l’échantillon ; ce qui signifie que la lecture est inférieure à celle des produits de la série Nano, mais elle est beaucoup plus précise, un autre avantage est que notre fluoromètre est capable de mesurer 0,5 pg/ul ce qui favorise la mesure de la concentration d’ADN.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cet équipement ou si vous avez pris la décision de l’acheter, vous pouvez le faire via nos canaux d’achat en ligne qui sont très facile et viable, nous vous invitons à visiter notre site Web, à l’adresse suivante : ICI et profitez du catalogue d’équipements de haute qualité et au meilleur prix que vous trouverez sur le marché, en plus d’être des fabricants de haut niveau, avec une forte demande achat-vente dans le monde entier, chez KALSTEIN nous vous offrons les meilleurs spécialistes pour vous fournir les conseils nécessaires, notre Société d’Équipement de Laboratoire, vous offre de grands avantages de garantie et d’engagement, en assurant un équipement avec une technologie supérieure et de haute performance. Pour en savoir plus sur cette ligne de produit cliquez ICI

Publié le Laisser un commentaire

Avantages du fluoromètre

La mesure de l’intensité, du spectre, de la durée de vie et de la polarisation de la fluorescence permet de déterminer la présence de fluorophores et leurs concentrations. L’équipement utilisé est appelé fluoromètre, c’est un instrument d’analyse conçu pour la détermination de la concentration de composés fluorescents. La technique d’analyse est appelée fluorométrie, elle est largement acceptée dans le domaine scientifique, c’est un outil d’analyse précieux et puissant, tant pour l’analyse quantitative que qualitative. C’est une technique d’émission optique sensible, qui consiste à exciter les molécules d’échantillons avec une source de photons. La fluorométrie est encore à l’étude, les instruments modernes offrent de nombreux avantages qui facilitent la collecte des données. Il est généralement utilisé s’il n’existe pas de méthode colorimétrique suffisamment sensible ou sélective pour la substance à déterminer.

Avantages de l’utilisation du fluoromètre

  • La sensibilité : la plupart des analytes permettent un taux de détectabilité de parties par trillion, la limite de détection dépend en grande partie de l’échantillon mesuré. Cette fonctionnalité permet la détection en utilisant de petites quantités d’échantillons. La fluorométrie, en raison de sa sensibilité élevée, est utilisée pour quantifier l’ADN, l’ARN et le PCR, elle permet de détecter la contamination de l’ADN dans les médicaments et de réaliser des tests de vitamines pour les procédures pharmaceutiques.
  • La spécificité : les fluoromètres sont très spécifiques car ce sont les composés cibles qui absorbent et émettent de la lumière, et sont donc moins susceptibles d’interférences avec d’autres agrégats présents dans l’échantillon. Cet instrument permet d’identifier la présence et la quantité de molécules spécifiques dans un milieu.
  • Linéarité dans la plage de concentration : L’intensité de la fluorescence est généralement directement proportionnelle à la concentration de l’absorbeur. Les concentrations d’inconnus peuvent être quantifiées mathématiquement par rapport à l’intensité fluorescente des biomolécules connues dans l’essai. Les fluoromètres modernes peuvent détecter des concentrations de molécules fluorescentes aussi faibles que 1 ppt, la plage de longueur d’onde opérationnelle du fluoromètre dépend des exigences de l’expérience.
  • Simplicité et vitesse de réponse : la sensibilité et la spécificité du fluoromètre permettent de réduire les protocoles expérimentaux pour la préparation des échantillons qui sont rigoureux pour d’autres méthodes d’analyse. C’est pourquoi la fluorométrie est une technique d’analyse relativement simple qui permet une analyse simple, pratique et rapide.
  • Économique : les coûts associés aux réactifs et à l’instrumentation sont faibles par rapport aux autres techniques d’analyse. La fluorométrie est une technique puissante utilisée pour diverses applications environnementales, industrielles, diagnostiques, de séquençage de l’ADN, d’analyse médico-légale, génétiques et biotechnologiques. Le fluoromètre est un dispositif qui peut être trouvé dans différentes présentations qui permet de répondre à la demande propre de la recherche.

Fluoromètres à filtres

Le dispositif a une source d’excitation, des filtres, des cellules d’échantillon et des détecteurs de fluorescence. Les fluoromètres à filtre sont configurés en un seul faisceau, avec un contrôle de l’intensité de la source pour réduire les effets des fluctuations sur la réponse du détecteur. Ces sources peuvent produire un rayonnement intense de 254 nm, la source lumineuse la plus commune étant les lampes à arc au xénon. La sélection de la longueur d’onde d’excitation se fait en insérant un filtre primaire dans le faisceau incident avec cela on obtient un spectre avec une bonne pureté spectrale.

Le fluoromètre à filtre est un bon choix lorsque des mesures quantitatives sensibles sont souhaitées pour des composés spécifiques. Cet appareil fournit une mesure relative et peut être étalonné à l’aide d’un étalon de concentration connu ou corrélé à d’autres méthodes de laboratoire. Les instruments modernes à microprocesseurs offrent de nombreuses possibilités de manipulation de données via le logiciel. Ils comprennent des options de traitement et d’affichage des données, soustraction de signal vide, spectres dérivés, filtrage de spectres, détection de pics, statistiques de paramètres.

Chez Kalstein nous sommes PRODUCTEURS, nous vous proposons des équipements de haute qualité, le fluoromètre de la série YR412-A, a une source de lumière LED de 260 nm, de plage dynamique linéaire de 0,995, avec détecteur de photodiode et sensibilité 0.5ng/ml. C’est un équipement léger qui offre praticité et polyvalence pour le travail en laboratoire. Pour plus d’informations sur nos produits, ACHAT ou VENTE, visitez notre site Web : ICI

Publié le Laisser un commentaire

Importance du fluoromètre

Le fluoromètre est un dispositif d’analyse conçu pour déterminer les espèces et la concentration de composés fluorescents, permettant la réalisation d’études photophysiques complètes. Sa fiabilité, la minutie du contrôle opérationnel, qui est sensible, spécifique aux espèces biologiques et chimiques, la simplicité de sa configuration et ses faibles coûts d’exploitation, sont des caractéristiques qui le font se distinguer des autres techniques d’analyse. C’est un équipement qui s’adapte facilement au laboratoire de routine, à l’utilisation comme instrument de terrain, et sert de référence pour le soutien à la recherche scientifique. C’est un outil analytique précieux pour l’analyse quantitative et qualitative.

Fluoromètre et ses applications

Le fluoromètre se distingue par sa large gamme d’applications :

  • En chimie inorganique, il est utilisé dans la détermination du ruthénium dans le platine métallique, et de l’aluminium, du bore, du chrome et du magnésium dans les alliages d’acier.
  • Dans la science des matériaux, il est utilisé dans l’étude des mécanismes d’oxydation, de dégradation et de stabilisation des polymères (par l’incorporation de fluorophores dans les milieux polymères), entre autres.
  • Dans la gestion de l’environnement, il est utilisé pour l’identification des sources de polluants dans l’eau, la détection des composés dérivés du pétrole et des tâches de déversement d’hydrocarbures à la surface dans les affluents.
  • En biologie moléculaire, en raison de sa haute sensibilité, il est utilisé pour quantifier l’ADN, l’ARN et les produits de la réaction en chaîne par polymérase (PCR). Il est également utilisé pour détecter la contamination de l’ADN dans les médicaments, pour évaluer les concentrations d’espèces dans les médicaments et pour tester les vitamines pour les procédures pharmaceutiques.

La fluorométrie comme technique d’analyse

La fluorométrie est une technique puissante et largement acceptée dans le domaine scientifique. La fluorescence a évolué depuis le début des années 1980, la croissance a été stimulée par l’utilisation de la fluorescence comme méthode non invasive par la biologie, la biochimie et la chimie. La fluorescence est un processus instantané qui se produit lorsque les molécules d’un matériau sont excitées par l’absorption de rayonnement électromagnétique. Les électrons se détendent jusqu’à leur état fondamental, perdent de l’énergie vibrationnelle provoquant le déplacement du spectre d’émission à de plus longues longueurs d’ondes. La durée de vie moyenne d’une espèce excitée est courte.

Chaque molécule a un spectre d’absorption et un spectre d’émission, dans lesquels les atomes excités libèrent leur excès d’énergie et se détendent à leur état fondamental (émission de lumière fluorescente). Le spectre d’absorption indique l’efficacité relative de différentes longueurs d’onde pour produire de la fluorescence, tandis que le spectre d’émission indique l’intensité relative du rayonnement émis sur plusieurs longueurs d’onde. Le temps nécessaire pour que la fluorescence se produise est de 10-8 à 10-7 s.

Points à prendre en compte pour utiliser un fluoromètre

  • Utiliser un échantillon étalon comme référence ou, à défaut, un échantillon blanc (eau ou liquide matriciel) pour remettre l’équipement à zéro.
  • Tenir à jour une norme de concentration connue du matériau à évaluer. Pour étalonner à point l’équipement il est préférable d’employer des concentrations de 80 % de la plus haute concentration à lire.
  • Si des concentrations supérieures à la plage linéaire doivent être déterminées, une courbe d’étalonnage doit être préparée avec plusieurs étalons.
  • Il est important que la solution étalon testée soit chimiquement stable.
  • Les filtres peuvent être utilisés seuls ou en combinaison pour sélectionner la bande spectrale souhaitée.
  • Un fluoromètre doit être étalonné et recalibré chaque fois que les optiques ou les filtres sont changés.
  • Il convient d’être rigoureux dans les procédures de laboratoire, telles que le nettoyage du matériel de laboratoire et la préparation soigneuse des échantillons standard, car les solvants utilisés pour l’analyse doivent être exempts d’impuretés absorbantes.

Chez Kalstein, nous vous proposons la série de fluromètre YR412-A, c’est un équipement léger, qui permet de mesurer dans des plages de cinq ordres de grandeur, a un écran tactile de 4,3 pouces, petit et facile à utiliser, a une capacité de réponse de mesure de 3 secondes, à une limite de détection d’ADN inférieure est 0.5pg/ul, peut combiner l’instrument avec le réactif que vous choisissez. Si vous êtes intéressé par la cotation ou l’achat de certains de nos produits, veuillez consulter notre site Web: ICI

Publié le Laisser un commentaire

Fluoromètre pour un laboratoire : comment ça marche

Cet équipement a pour fonction de mesurer l’absorbance de tous les ingrédients de l’échantillon à 260nm, mais pour être précis, l’équipement YR412-A KALSTEIN peut mesurer l’intensité de fluorescence du réactif fluorescent, qui est combiné avec la molécule cible pour lire la concentration de l’échantillon. En général, la lecture est plus faible que celle des produits de la série Nano, mais il est beaucoup plus précis, pour consulter les caractéristiques et la description de notre équipe, allez  ICI

Pour faire référence non seulement à la façon dont fonctionne n’importe quel fluoromètre, mais aussi à notre équipement technologique avancé, il peut mesurer 0,5 pg/ul pour mesurer la concentration d’ADN. Il est important et nécessaire pour la plupart des applications de lire la concentration la plus basse et la plus précise de l’échantillon. Avec le fluoromètre YR412-A avec kit de quantification, vous pouvez mesurer la concentration de l’échantillon de manière rapide, sensible et précise.

Comment fonctionne un fluoromètre

Cet équipement est capable d’effectuer deux modes de mesure : Fluorescence et absorbance ; le principe de fonctionnement de l’instrument est basé sur la mesure de signaux lumineux par deux canaux de fluorescence pour l’acide nucléique, quantification de protéines en une seule détection. Le signal lumineux qui affecte les détecteurs est converti par des amplificateurs à gain élevé en signaux de tension qui sont à leur tour numérisés et stockés dans des mémoires pour un traitement ultérieur.

Lors de la mesure de fluorescence, une lampe fluorescente émet de la lumière ultraviolette (365nm) qui frappe l’échantillon et l’excite. Le signal résultant est capté par les détecteurs. La mesure de fluorescence utilise des étalons internes pour prendre en compte les références 0.0 et 100.0 dans la lecture des ensembles de bandes. La valeur 0.0 se réfère à la fluorescence de 10 L d’eau et la valeur 100.0 se réfère à la fluorescence de 10 L d’une dilution de 1:10 de 4-méthylumbeliférone de concentration 4.7×10-5 M. cet équipement peut enregistrer au maximum 1.000 données et données de sortie par port USB.

Procédure d’utilisation

Pour obtenir des coefficients précis et précis, nous devons être sûrs que l’équipement est correctement étalonné, ce qui doit être fait à l’équipement pendant le processus d’allumage ; cela évitera que l’appareil ne souffre d’une rupture, et si seulement l’équipe technique préparée ou des conseillers techniques qualifiés peuvent recalibrer, dans ce cas, nous, en tant que fabricant d’équipement de laboratoire, offrons non seulement des équipements de haut niveau mais aussi des conseils techniques avec du personnel qualifié, vous pouvez consulter le lien suivant https://kalstein.eu/ vous trouverez également une gamme de produits au meilleur prix du marché avec de grandes demandes au niveau international.

Toutefois, dans le cas de la mesure d’absorbance fonctionne comme suit : une lampe à halogène émet de la lumière qui frappe un filtre d’interférence dont la longueur d’onde sélectionnée par l’opérateur, la lumière qui provient du filtre traverse l’échantillon et atteint les détecteurs avec une intensité proportionnelle à la concentration de la substance colorée présente dans le puits de lecture ; cette lumière traverse le puits verticalement de sorte que le volume de liquide présent influence la valeur d’absorbance. 

Recommandations et précautions d’emploi

  • L’équipement doit être placé sur une table avec accès libre à l’avant, côté gauche et supérieur.
  • L’ordinateur nécessite une prise d’alimentation dotée d’une connexion de masse. Assurez-vous que la tension sur la ligne est celle requise.
  • Le local doit avoir une bonne circulation d’air.
  • Branchez le cordon d’alimentation à l’entrée de l’ordinateur et au réseau d’alimentation CA.
  • Pour la lecture en fluorescence, le filtre secondaire de fluorescence doit être placé.
  • Pour la mesure en absorbance, le filtre de fluorescence secondaire doit être retiré et le filtre de brouillage approprié doit être placé. 

N’hésitez pas à visiter nos liens et profitez du catalogue d’équipements de haute qualité et au meilleur prix que vous trouverez sur le marché, en plus d’être des fabricants de haut niveau, avec une forte demande achat-vente au niveau mondial, chez KALSTEIN nous vous offrons les meilleurs spécialistes pour vous fournir les conseils nécessaires, nous vous offrons de grands avantages de garantie et d’engagement, en assurant une équipe avec une technologie supérieure et de haute performance. ICI

Publié le Laisser un commentaire

Fluoromètre, comment ça marche?

Un fluorimètre est un équipement optique spécialisé, utilisé dans les laboratoires pour mesurer la propriété ou la capacité de fluorescence de certains échantillons biologiques et minéraux. Ces dispositifs sont capables de mesurer l’intensité de la fluorescence émise et la distribution de la longueur d’onde du spectre d’émission après excitation d’un spectre lumineux donné. Ces paramètres sont utilisés pour déterminer la présence et la quantité de molécules spécifiques dans un milieu.

La fluorescence est générée lorsqu’une substance émet de la lumière visible et semble briller après avoir été exposée à un certain type de rayonnement, soit la lumière visible, soit un autre rayonnement à haute énergie (rayons X).

Les fluorimètres peuvent être des appareils portables ou de table. Sa sensibilité est ajustée à des longueurs d’onde spécifiques de la lumière à l’aide de filtres ou de monochromateurs et en fonction de ce qui est analysé. Nous constatons maintenant que les fluorimètres modernes ont la capacité de détecter des concentrations de molécules fluorescentes aussi petites que 1 partie par milliard. Bien que la détection de fluorescence soit basée sur des principes fondamentaux pour ce processus, il existe plusieurs applications et adaptations uniques pour ces dispositifs. Parmi ses domaines d’application, on trouve la chimie, la biochimie, la biologie moléculaire, l’industrie laitière, la médecine et la recherche environnementale.

Comment fonctionne un fluorimètre ?

Comme déjà mentionné, un fluorimètre est un instrument qui permet l’analyse, l’identification et la quantification de substances avec des molécules capables de fluorescer. Il existe deux types de fluorimètres : les fluorimètres à filtre et les spectrofluorimètres. La principale différence entre eux réside dans la manière dont les longueurs d’onde de la lumière incidente sont sélectionnées. Les fluorimètres à filtre utilisent des filtres et les spectrofluorimètres utilisent des monochromateurs.

Dans le fluorimètre à filtre, une source lumineuse émet une lumière d’une longueur d’onde d’excitation qui est relative au composé à mesurer. Les fluorimètres produisent des longueurs d’onde d’excitation et d’émission de produit spécifiques grâce à l’utilisation de filtres optiques. Le filtre bloque les autres longueurs d’onde et transmet les longueurs d’onde appropriées pour le composé en question. La lumière traverse l’échantillon à mesurer et une certaine longueur d’onde est absorbée, tandis qu’un rayonnement de plus grande longueur d’onde est émis et la lumière émise est mesurée par un détecteur.

Les spectrofluorimètres sont des équipements à pouvoir de résolution plus élevé utilisant des monochromateurs utilisés pour s’accorder ou se déplacer librement sur une large plage. Ils utilisent couramment un double faisceau, un faisceau supérieur et un faisceau inférieur. Le faisceau supérieur traverse un monochromateur et traverse l’échantillon. Le faisceau inférieur traverse un atténuateur et est ajusté pour correspondre à la puissance fluorescente émise par l’échantillon. Par la suite, la lumière de la fluorescence de l’échantillon et le faisceau inférieur atténué sont détectés et convertis en un signal électrique qui est enregistré par un logiciel.

Que vous proposons-nous chez Kalstein ?

Chez Kalstein, nous sommes des fabricants d’équipements de laboratoire de la plus haute qualité et conçus avec la meilleure technologie, et nous présentons le fluorimètre innovant YR412-A, qui présente les caractéristiques suivantes :

  • Simple : écran tactile de 4,3 pouces, petit et facile à utiliser
  • Mesure facile en 3 secondes pour l’ADN, l’ARN et les protéines
  • Haute sensibilité : la limite de détection d’ADN la plus basse est de 0,5 pg/ul
  • Deux canaux optiques : équipés de deux canaux de fluorescence pour l’acide nucléique, quantification des protéines en une seule détection
  • Plage dynamique linéaire : cinq ordres de grandeur.
  • Système d’ouverture : vous pouvez combiner l’instrument avec le réactif de votre choix
  • Peut enregistrer un maximum de 1 000 données et données de sortie par port USB
  • Adaptateur : adaptateur pour tube qPCR de 0,5 ml Adaptateur pour tube qPCR de 0,2 ml

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter notre catalogue de produits  ICI

Publié le Laisser un commentaire

Découvrez comment fonctionne un fluoromètre?

Nous pouvons dire qu’un fluoromètre est un dispositif optique spécial couramment utilisé dans les laboratoires, capable de mesurer la qualité de fluorescence d’échantillons biologiques ou minéraux. La fluorescence se produit lorsqu’une substance émet de la lumière visible et semble briller après avoir été exposée à un type de rayonnement, seul ou à un rayonnement de haute énergie tel que les rayons X de la lumière visible.

La conception de tout fluoromètre typique comporte plusieurs composants clés. Il possède une source d’entrée pour la lumière visible ordinaire et cette lumière passe à travers un filtre d’excitation qui permet uniquement les longueurs d’ondes spécifiques des impacts auxquels une cellule échantillon du matériau a été étudiée. Lorsque ce matériau, qu’il soit organique ou inorganique, soit bombardé par ces longueurs d’onde de lumière contrôlées, il émet une fluorescence, émettant de sa propre lumière caractéristique qui est ensuite passée à travers un filtre à émission. Les émissions sont lues par un détecteur de lumière qui fournit à l’observateur une lecture permettant de savoir comment l’échantillon réagit et quel est son contenu.

Bien que la détection par fluoromètre repose sur les principes universels fondamentaux de la fluorescence, il existe plusieurs applications et adaptations uniques pour les dispositifs. Une des principales utilisations des fluoromètres est qu’ils servent à mesurer la fluorescence de la chlorophylle et à étudier ainsi la physiologie des plantes, bien qu’ils puissent actuellement avoir de nombreuses applications.

Qu’est ce que la fluorescence?

Fluorescence est un terme qui a été utilisé pour la première fois en 1852 par George Gabriel Stokes. C’est un type particulier de luminescence qui caractérise les substances capables d’absorber de l’énergie sous forme de rayonnement électromagnétique, puis d’émettre une partie de cette énergie sous forme de rayonnement électromagnétique de longueur d’onde différente.

Le mécanisme de fluorescence typique comporte trois étapes séquentielles: l’absorption, la dissipation non radiative et l’émission.

Quels facteurs affectent la fluorescence?

Aux faibles concentrations, l’intensité de fluorescence est généralement proportionnelle à la concentration du fluorophore.

Contrairement à la spectrométrie visible ou ultraviolette «standard», les spectres indépendants du dispositif ne sont pas faciles à atteindre. Plusieurs facteurs influencent et distordent les spectres, et des corrections sont nécessaires pour obtenir le « vrai » spectre, c’est-à-dire indépendamment de la machine.

L’intensité de la fluorescence est influencée par les facteurs suivants: structure, température et nature du solvant, effet du pH, effet de l’oxygène dissous.

Sur quoi est basée la spectrométrie de fluorescence?

La spectrométrie à fluorescence (également appelée fluorométrie ou spectrofluorimétrie) est un type de spectroscopie électromagnétique qui analyse la fluorescence d’un échantillon. Cela implique l’utilisation d’un faisceau de lumière, généralement de la lumière ultraviolette, qui excite les électrons des molécules de certains composés et les amène à émettre une lumière de moindre énergie, généralement de la lumière visible (mais pas nécessairement). Une technique complémentaire est la spectrométrie d’absorption. Les appareils qui mesurent la fluorescence sont appelés fluoromètres ou fluorimètres. La spectrométrie de fluorescence est utilisée dans les analyses biochimiques, médicales, chimiques et de recherche de composés organiques.

Quelle est l’application la plus récente des fluoromètres?

La spectrométrie de fluorescence est utilisée dans les analyses biochimiques, médicales, chimiques et de recherche de composés organiques. Il a également été utilisé pour différencier les tumeurs malignes de la peau bénigne.

Actuellement, l’une des applications les plus modernes de la fluorométrie est la quantification des acides nucléiques, au moyen de fluoromètres, qui mesurent les concentrations d’ADN, d’ARN et de protéines avec une précision et une sensibilité élevées. Il est basé sur l’utilisation de fluorophores spécifiquement intercalés entre les molécules d’intérêt, minimisant ainsi les effets des contaminants. La précision des mesures, même à faibles concentrations (plage d’efficacité de 5 ng à 1 µg), fait de ces dispositifs un outil idéal pour des applications telles que la PCR en temps réel et le séquençage de masse.

Dans Kalstein, nous présentons le modèle de fluoromètre YR412-A. Il s’agit d’un fluoromètre à double canal permettant une détection par fluorescence de haute sensibilité pour quantifier les acides nucléiques et les protéines. C’est pourquoi nous vous invitons à consulter https ICI

Publié le Laisser un commentaire

Saviez-vous quelles sont les applications du fluoromètre?

Un fluoromètre est un appareil qui permet l’analyse, l’identification et la quantification de substances chimiques contenant des molécules sensibles à la fluorescence, en utilisant la spectrophotométrie ou la fluorométrie en fluorescence.

On peut dire qu’un fluoromètre est un type particulier de dispositif optique couramment utilisé dans les laboratoires, capable de mesurer la qualité de fluorescence d’échantillons biologiques ou minéraux. La fluorescence se produit lorsqu’une substance émet de la lumière visible et semble briller après avoir été exposée à un type de rayonnement, qu’il soit simple ou hautement énergétique, tel que la lumière visible par rayons X. Cette propriété est similaire à la phosphorescence, qui est une émission de lumière à basse température résultant d’une accumulation d’énergie ou du rayonnement d’une substance.

La conception de tout fluoromètre typique comporte plusieurs composants clés. Il possède une source d’entrée pour la lumière visible ordinaire, et cette lumière passe à travers un filtre d’excitation qui ne permet que des longueurs d’onde spécifiques d’impacts dans lesquelles une cellule échantillon du matériau a été étudiée. Lorsque ce matériau, organique ou inorganique, est bombardé par ces longueurs d’onde de lumière contrôlées, il émet une fluorescence, émettant de sa propre lumière caractéristique qui est ensuite passée à travers un filtre d’émission. Les émissions sont lues par un détecteur de lumière qui permet à l’observateur de savoir comment réagit l’échantillon et quel est son contenu.

Bien que la détection du fluoromètre repose sur les principes fondamentaux universels de la fluorescence, il existe plusieurs applications et adaptations uniques pour les dispositifs. L’un des principaux usages des fluoromètres est qu’ils servent à mesurer la fluorescence de la chlorophylle et à étudier ainsi la physiologie des plantes, bien qu’ils puissent actuellement avoir de nombreuses applications.

Qu’est-ce que la fluorescence?

Fluorescence est un terme qui a été utilisé pour la première fois en 1852 par George Gabriel Stokes. C’est un type particulier de luminescence qui caractérise les substances capables d’absorber de l’énergie sous forme de rayonnement électromagnétique, puis d’émettre une partie de cette énergie sous forme de rayonnement électromagnétique de longueur d’onde différente.

Le mécanisme de fluorescence typique comprend trois étapes séquentielles, appelées respectivement absorption (1), dissipation non radiative (2) et émission (3). Le phénomène de la fluorescence a de nombreuses applications pratiques, parmi lesquelles on peut citer par exemple l’analyse en minéralogie, la gemologie, les capteurs chimiques (spectroscopie fluorescente), les pigments et les encres, les détecteurs biologiques et les lampes fluorescentes.

Sur quoi base la spectrométrie de fluorescence?

La spectrométrie de fluorescence (également appelée fluorométrie ou spectrofluorimétrie) est un type de spectroscopie électromagnétique qui analyse la fluorescence d’un échantillon. Cela implique l’utilisation d’un faisceau de lumière, généralement de la lumière ultraviolette, qui excite les électrons des molécules de certains composés et les amène à émettre une lumière de moindre énergie, généralement de la lumière visible (mais pas nécessairement). Une technique complémentaire est la spectrométrie d’absorption. Les appareils qui mesurent la fluorescence sont appelés fluoromètres ou fluoromètres. La spectrométrie de fluorescence est utilisée dans les analyses biochimiques, médicales, chimiques et de recherche de composés organiques.

Quelle est l’application la plus récente des fluoromètres?

Actuellement, l’une des applications les plus modernes de la fluorométrie est la quantification des acides nucléiques, au moyen de fluoromètres, qui mesurent les concentrations d’ADN, d’ARN et de protéines avec une précision et une sensibilité élevées. Il est basé sur l’utilisation de fluorophores qui sont dispersés spécifiquement entre les molécules d’intérêt, minimisant ainsi les effets des contaminants. La précision des mesures, même à de faibles concentrations (plage efficace de 5 ng à 1 µg), fait de cet équipement un outil idéal pour des applications telles que la PCR en temps réel et le séquençage massif.

Dans Kalstein, nous présentons le modèle de fluoromètre YR412-A. Il s’agit d’un fluoromètre à double canal permettant une détection par fluorescence de haute sensibilité afin de quantifier les acides nucléiques et les protéines. C’est pourquoi nous vous invitons à consulter ICI