Publié le Laisser un commentaire

Comment la balance analytique est-elle utilisée pour la production de traitements contre la maladie de Parkinson ?

À la fin du XIXe siècle, les scientifiques ont commencé à suspecter que l’absence d’un produit chimique dans le cerveau pourrait être à l’origine de la maladie de Parkinson. Au début du XXe siècle, le Dr James Alzheimer a identifié une substance chimique anormale dans le cerveau d’un patient atteint de cette maladie. Bien que la substance chimique soit aujourd’hui connue comme une plaque bêta-amyloïde, on pensait alors qu’elle pourrait être la cause de la maladie.

Un groupe de scientifiques en Australie, ont analysé des échantillons de sang de personnes atteintes de cette terrible maladie qui étaient traitées avec la lévodopa, est un médicament couramment utilisé pour traiter la maladie de Parkinson, car il augmente les niveaux de dopamine dans le cerveau. Et en utilisant la balance analytique, ils ont pu déterminer la quantité nécessaire ou découvrir la dose appropriée pharmacologiquement, permettant qu’elle soit métabolisée dans le corps et comment elle est distribuée dans le cerveau. Ces données aideront les médecins à améliorer l’efficacité du traitement actuel et à développer de nouveaux traitements.

Influence de la balance analytique

Des chercheurs du monde entier recherchent de nouvelles façons de traiter la maladie de Parkinson. L’un des domaines de recherche actuels est la médecine analytique, qui utilise des techniques d’étude pour s’instruire sur le fonctionnement des médicaments dans le corps. Cela peut aider les médecins à améliorer l’efficacité de ceux-ci, et à développer de nouveaux traitements.
En d’autres termes, Kalstein peut fournir aux laboratoires l’équipement optimal pour la production de médicaments nécessitant des mesures précises, et c’est la Balance analytique qui est la machine fondamentale, car son étalonnage est automatique interne (FA-EN), les capteurs de force électromagnétique et a la fonction de tare, de comptage et de conversion d’unités.

Applications

Les balances analytiques sont utilisées dans une variété d’applications, y compris la chimie, la biologie, la médecine et la recherche. En chimie, ils sont utilisés pour mesurer le poids des éléments chimiques dans une réaction. En biologie, ils sont utilisés pour mesurer le poids des cellules et des tissus. En médecine, ils sont employés pour des pesées de médicament. Et dans la recherche, ils sont utilisés pour mesurer le poids des atomes et des molécules.
Elles sont extrêmement précises et fiables. Cependant, comme le poids des objets peut varier légèrement, il est important de prendre plusieurs mesures pour s’assurer que la mesure est précise.
Le fonctionnement est très simple, l’opérateur place l’objet sur l’une des cymbales, puis utilise l’unité de mesure pour mesurer le poids de l’objet. Si l’objet est très lourd, l’opérateur peut utiliser une seconde balance pour mesurer le poids de l’objet.

Balance analytique marque Kalstein

Nous à Kalstein vous offrons le meilleur équipement qui est idéal pour n’importe quel laboratoire. Ils sont élaborés avec la meilleure technologie du marché. Nous avons à votre disposition la Balance Analytique appartenant à la série YR, la même dispose de :
Fonction de densité Fonction d’accumulation, rétention des pics, assemblage supérieur et inférieur. Pesée dynamique/nette et brute/fonction horloge (facultatif).
Fonction d’impression (configuration de la vitesse en bauds, communication continue ou communication de presse)
En outre, il a beaucoup d’autres fonctionnalités attrayantes qui peuvent être appréciées dans nos web ICI
Nous sommes des fabricants et nous nous distinguons sur le marché en fournissant des solutions complètes pour tous les secteurs, et pour cela nous vous offrons les meilleurs conseils pour rendre votre achat idéal et à des prix favorables. Visitez notre site ICI Pour toute question sur la maintenance, nous avons des années d’expérience qui nous abalent pour fournir à nos équipements l’efficacité et prolonger la durée de vie des équipements.

Publié le Laisser un commentaire

Quelles sont les parties de la balance pédiatrique ?

Les balances de bébé sont des équipements qui sont généralement utilisés par les professionnels en pédiatrie et aussi les parents à la maison, et sont conçus pour peser et mesurer les enfants. Ces équipes constituent un outil qui contribue à la croissance et au développement de l’enfant. En ce qui concerne l’évolution de celui-ci, il est important que la mesure et le poids du bébé dans ses premières années de vie soient pris en compte, c’est pourquoi, grâce à l’utilisation des balances, il permettra de savoir avec exactitude au moment de surveiller le type d’alimentation avec lequel il se développe.

De même, avec l’utilisation de la balance, il est facile de prendre en compte le poids du bébé en le plaçant de manière sûre sur ces plates-formes de mesure, ce qui détermine en partie les processus évolutifs du bébé. Et grâce à la technologie, et à la contribution qu’elle apporte à la connaissance des équipements qui sont capables de répondre aux besoins des utilisateurs, il est nécessaire de souligner leur intégration et leur contribution à la croissance des personnes.

Utilisation de la balance pédiatrique

La balance pédiatrique, un dispositif pédiatrique capable de prendre en compte spécifiquement le poids et les mesures de l’enfant, fabriqué avec des matériaux résistants, dispose d’un grand plateau confortable pour soutenir le bébé. Ils sont initialement fonctionnels pour mesurer la masse corporelle et ainsi pouvoir prendre le contrôle dans les processus de croissance et surveiller l’alimentation qui est donnée au bébé pour disposer si des mesures de santé doivent être prises.

Il est vraiment important d’avoir le contrôle et d’être constant avec la surveillance dans l’évolution du bébé, ainsi l’exactitude est un moyen important dans cette pratique. Des pratiques telles que la mesure et la pesée deviennent plus rapides et plus précises. Et avec l’utilisation de l’équilibre bébé, les temps de soins à l’enfant patient sont améliorés.

Il convient de noter, et de rappeler que les balances pédiatriques sont utilisés pour mesurer et contrôler le poids du bébé à des fins médicales, et doivent donc être calibrés correctement.

Parties de la balance pédiatrique

En utilisant la balance pédiatrique, vous pouvez calculer la masse corporelle pour prendre le contrôle pendant la croissance et surveiller si l’alimentation que vous portez est correcte.  Dans ce sens, la balance fonctionne pour les enfants en âge de procréer de moins de deux ans et de plus de 15 kg, jusqu’à 20k kg ; il a également des graduations de chaque 10 à 20 grammes. Il dispose de :

  • Plateau de protection résistant pour le placement de l’enfant de forme concave
  • Indicateurs de batterie faible et courant pour être rechargeable
  • Système de sécurité pour surpoids
  • Écran LCD éclairé

C’est pourquoi, avec l’utilisation de la balance et l’analyse des données des contrôles couplés à la courbe de croissance, il permettra de détecter tout type d’éventualité liée à la santé, afin de pouvoir si nécessaire procéder à des traitements appropriés.

D’un autre côté, la graduation de l’équipement n’est pas la même chose que la précision, car il existe une différence notable entre les valeurs de poids modérées données dans les changements de résultats après les virgules; contrairement aux degrés de poids affichés à l’écran et le poids réel, parce que dans toute balance classique on ne voit que la graduation normale de 10gr, par contre avec la balance de bébé que vous offre Kalstein, ils ont généralement des différences de 5, 10 ou 20 gr entre chaque mesure.

Balance de Bébé marque Kalstein

Si vous cherchez à acheter la balance pédiatrique idéale, nous à Kalstein vous offrons le meilleur équipement pour vous. Nous avons à votre disposition le meilleur outil pédiatrique, correspondant à la série YR, qui permet à l’utilisateur de manipuler en toute confiance et par le mécanisme de mesure simple qu’il possède, en plus il a des systèmes de compensation de mouvements pour pouvoir mesurer même lorsque le bébé est en mouvement. Tout comme celles-ci et beaucoup d’autres fonctionnalités attrayantes, vous pouvez les apprécier à partir de notre catalogue ICI

Chez Kalstein, nous sommes des fabricants et nous nous distinguons sur le marché en fournissant des solutions complètes pour tout secteur médical, et pour cela nous vous offrons les meilleurs conseils pour rendre votre achat idéal et à des prix favorables.

Publié le Laisser un commentaire

Comment la balance des bébés est-elle utilisée ?

La balance bébé est un instrument de précision, il peut donc y avoir rarement des erreurs d’utilisation. Cet instrument dispose d’unités de pesage prouvées en valeurs par kilogrammes, livres et grammes, et de cette façon l’utilisateur peut l’utiliser en toute confiance. Et pour ce faire, l’équipement doit rester calibré et ainsi s’assurer que les valeurs que vous jetez sont complètement honnêtes.

Pour déterminer l’utilisation correcte de la balance bébé, il est nécessaire de savoir comment elle est utilisée et la précision qu’elle offre, qui doit tenir compte de la capacité supportée par l’instrument.

Il est important que les utilisateurs connaissent les processus de pesage, de sorte qu’ils puissent compter sur des espaces appropriés du point de vue circonstanciel et structurel, ainsi que sur un entretien et un entretien appropriés de l’équipement, afin de s’assurer que le pesage est celui indiqué.

Mesures d’utilisation

Pour connaître l’exactitude dans les résultats des opérations effectuées en utilisant la balance de bébé, ils peuvent être réalisés avec la combinaison périodique et l’étalonnage qui peuvent corriger l’exactitude de cet équipement. Tout cela favorise la détection précoce de tout type de défaillance que celle-ci peut présenter. C’est pourquoi, l’utilisation correcte de la balance doit être faite comme suit :

  • Il faut s’assurer que la balance marque 0, quand il n’y a rien sur l’équipement.
  • Si vous souhaitez placer une couverture sous le bébé, vous devez d’abord placer la couverture et soustraire la valeur qu’elle reflète, appuyer sur le bouton de tare et remplacer le poids supplémentaire.
  • On place le bébé sur la balance, et celui-ci ne doit contenir aucun vêtement, il est préférable que l’enfant soit sans vêtement.
  • Le bébé doit être sécurisé en posant une main sur l’enfant dans l’air sans les appuyer sur sa poitrine. Cela va permettre de surveiller le bébé pour l’empêcher de glisser.
  • Vérifiez le poids et enregistrez-le dans le carnet de contrôle, où vous devez signaler le suivi de la prise ou de la perte de poids.
  • La balance doit être placée sur une surface plane sans dénivelé.

Pour tout ce qui précède, le professionnel qualifié doit stocker les dossiers de bébé pour avoir le contrôle de pesage. Il est important de se rappeler que tous les enfants sont lourds à la naissance, ce qui fait des balances de bébé l’équipement nécessaire pour les parents et le pédiatre, et qu’ils ont ainsi connaissance du processus de croissance dans les premières années de la vie du bébé. Il est à noter que cet équipement peut être numérique, élégant et fonctionnel et même avoir un bras de mesure.

Importance d’utilisation des Balances de Bébé

Pour les parents, l’utilisation de l’équilibre bébé est prise en compte pour connaître les processus évolutifs de leur enfant, et la meilleure façon est de suivre les conseils des médecins pédiatres. Par conséquent, avec l’utilisation de cet équipement est important parce qu’il montre les signes de la bonne santé et la bonne alimentation, en rappelant toujours que le bébé doit avoir un contrôle médical chaque mois avec la même balance.

Par conséquent, pour que le fonctionnement soit le bon et que vous puissiez obtenir le meilleur profit sans aucun retard et de manière facile, il faut le soin requis pour la protection des balances, parmi lesquelles :

  • Il est indispensable de faire une lecture manuelle qui vient dans n’importe quel type de produit.
  • L’entretien doit être considéré comme très important, car il dépendra du contrôle de pesée de l’enfant.
  • Pour le nettoyer, la balance doit être éteinte et veiller à ne pas utiliser de produit chimique pour ne pas provoquer de panne de l’équipement.
  • Évitez d’immerger l’équipement car il peut endommager les circuits électroniques.
  • Éviter de placer la balance dans des endroits dénivelés ou humides afin de ne pas affecter le fonctionnement de l’équipement
  • Éviter d’exposer les balances à des mouvements brusques afin que la balance ne soit pas en décalage avec son utilité.

Balance de Bébé marque Kalstein

Nous à Kalstein, nous offrons les meilleurs équipements et les bonnes Balances Bébé, appartenant à la série YR. En outre, ils possèdent de nombreuses fonctionnalités attrayantes, que vous pouvez profiter de notre web ICI Nous sommes des fabricants et nous avons les meilleurs conseils, afin que votre achat soit idéal et à des prix excellents.

Publié le Laisser un commentaire

Importance dans la fabrication de médicaments contre le lupus avec l’utilisation de la balance analytique

Le lupus est une maladie auto-immune dans laquelle les cellules de défense du système immunitaire attaquent les structures cellulaires de l’organisme lui-même et provoquent des changements inflammatoires, dans plusieurs organes du corps. Aujourd’hui, malgré les progrès de la médecine, on ne sait pas pourquoi cette maladie se déclenche. Selon la théorie auto-immune, le lupus est dû au fait que l’organisme se bat contre lui-même. Cependant, certains déclencheurs peuvent être mentionnés, comme le stress, les virus, les phases hormonales actives, la lumière UV et certains médicaments. En outre, il existe différents types de lupus, les premiers de la liste étant les plus courants :

  • Lupus érythémateux cutané (LEC)
  • Lupus érythémateux disséminé (LES)
  • Lupus érythémateux médicamenteux (DILE)
  • Lupus érythémateux néonatal (NLE)

Quels sont les symptômes les plus courants du lupus ?

Les symptômes et les désagréments qui surviennent dépendent principalement de la forme de la maladie, de son évolution et de la gravité générale du lupus. Par exemple, le lupus érythémateux cutané affecte principalement la peau et provoque des changements inflammatoires dans différentes parties du corps, tandis que le lupus érythémateux systémique affecte également les organes internes et peut entraîner de graves maladies secondaires. En général, certains des symptômes que présentent les personnes atteintes de cette maladie sont les suivants :

  • La fièvre est présente chez environ un tiers des malades, accompagnée de fatigue et de fatigue. La perte de poids et les frissons sont également possibles.
  • Peau, rougeur des joues et éruptions cutanées sur certaines parties du corps
  • Problèmes vasculaires
  • Douleur ou gonflement des articulations
  • Sang, modification de la numération de toutes les cellules sanguines
  • Coagulation, augmentation des thromboses
  • Reins, diminution de la fonction rénale
  • Poumons, inflammation de la plèvre
  • Coeur, la péricardite se produit
  • Dommages au système nerveux

Quels sont les traitements disponibles pour le lupus ?

Le traitement doit être soigneusement adapté à l’évolution individuelle de la maladie. Dans les cas plus légers, comme les douleurs articulaires, un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) peut suffire. Les pommades spéciales aident à éviter les rougeurs de la peau. Si les articulations et la peau sont affectées en même temps et de façon plus grave, les antipaludiques s’avèrent efficaces pour combattre les symptômes. Les préparations de cortisone sont également couramment utilisées, toujours en association avec des immunosuppresseurs en cas d’infestation grave d’organes internes. Le traitement médicamenteux nécessite un contrôle régulier des urines et du sang. En résumé, pour le traitement de cette maladie, il faut au moins quatre types de médicaments :

  • Antinflammatoires stéroïdiens
  • Antinflammatoires non stéroïdiens
  • Antipaludiques
  • Immunosuppresseurs

L’utilisation de ces médicaments, les doses et la durée totale du traitement dépendra de la gravité de l’affection lupique. De même, un ou deux de ces médicaments, ou la totalité d’entre eux, peuvent être administrés, de sorte que la surveillance médicale pendant la transition vers cette maladie est obligatoire. C’est pourquoi la qualité du médicament, au moins à la dose requise, pendant les moments clés du traitement, rend nécessaire l’utilisation d’instruments de mesure qui garantissent que le patient reçoit la dose prescrite, et c’est dans cette section que la balance analytique fournit cette mesure clé.

Importance de la balance analytique dans la fabrication des médicaments

La pharmacocinétique permet d’établir un intervalle entre les prises de façon à maintenir la concentration optimale du médicament dans le sang de façon à observer les effets attendus du traitement. En ce sens, la mesure de la dose exacte des médicaments n’est possible qu’à l’aide de la balance analytique, car elle peut enregistrer avec une grande précision et précision de très petites quantités de substances bioactives, utilisées aux différentes phases d’un traitement. C’est pourquoi la balance analytique est un instrument extrêmement important, car elle donne au médecin traitant la certitude de la dose administrée au patient du médicament prescrit.

Pourquoi acheter une balance analytique du fabricant Kalstein pour fabriquer des médicaments ?

L’industrie pharmaceutique est soumise à des contrôles rigoureux qui surveillent la qualité des produits qui en sont dérivés, et l’un de ces contrôles est lié au contenu exact du principe actif de la formulation, qui ne peut être mesuré que sur le support d’une balance analytique, celle fournie par le fabricant Kalstein étant l’une des meilleures. L’entreprise met à disposition (prix et/ou achat) les modèles YR053501 // YR053502, qui disposent d’un capteur électromagnétique pour la mesure de la masse, différentes unités pour l’expression de la mesure, protection contre les fluctuations de l’air, temps de stabilisation court et la fonction de tarage. Pour obtenir des images et des informations supplémentaires sur ces modèles de balance, consultez la page ICI

Publié le Laisser un commentaire

L’utilisation de la balance analytique pour développer des vaccins contre le Covid-19

La pandémie de COVID-19 et le virus qui en est à l’origine, le SRAS-Cov-2 et ses variantes, sont sans aucun doute l’événement sanitaire qui a marqué la population mondiale. La maladie peut compliquer le système respiratoire des personnes au point de s’effondrer, et dans certains cas causer la mort. Les traits caractéristiques de la maladie, en plus de la fièvre et de l’inconfort général sont :

  • Anosmie, perte du sens de l’odorat.
  • Ageusie, perte du sens du goût.

 

Les taux élevés de contagion de cette maladie et la saturation des services hospitaliers pendant l’urgence sanitaire, conduisent les États à mettre en place des mesures de confinement et des restrictions à la mobilité des personnes, à l’utilisation de bouche-bouches, ainsi que l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de vaccination contre le virus et ses variantes. Bien que la question de la vaccination contre le SRAS-Cov-2 ait suscité de nombreuses controverses, les données indiquent que le programme de vaccination réduit considérablement les taux de mortalité dus à cette maladie.

Types de vaccins contre le SRAS-Cov-19

Les vaccins sauvent des vies et servent de prophylaxie en préparant l’organisme à une transmission virale ; comme le système immunitaire le reconnaît déjà plus rapidement, ils empêchent la maladie de progresser vers des stades plus critiques. Pour parvenir à cette immunité, plusieurs stratégies ont été proposées, dont certaines nouvelles, qui permettent d’accroître le niveau de protection de la population :

  • Vaccins utilisant des parties du virus, qui activent plus rapidement le système immunitaire.
  • Vaccins vectoriels viraux, un virus modifié, auquel a été introduite la charge génétique du virus COVID-19, est utilisé pour synthétiser certaines parties du virus.
  • Vaccins à ARNm, une version modifiée de l’ARNm est utilisée pour coder la production d’une protéine virale pertinente.

 

Pour développer ces vaccins et d’autres nouveaux vaccins pour la prévention de cette maladie dans sa forme la plus grave, on utilise beaucoup d’équipements et d’instruments, où la balance analytique joue un rôle fondamental. Pour la fabrication du vaccin, en tant que substance biologique, en plus du composant générateur de l’immunisation, d’autres composants sont ajoutés pour assurer l’efficacité de la préparation. La balance analytique est donc l’instrument de mesure idéal pour établir la proportion des substances dans le vaccin.

Applications de la balance analytique en laboratoire

Tout laboratoire consacré à la recherche en sciences de la santé, de bioanalyse, de contrôle de qualité et d’analyse en général, doit avoir une balance analytique. La caractéristique principale de cet instrument, en apparence simple, est de pouvoir peser de petites quantités de substances avec un niveau de précision élevé. Ceci est particulièrement important lorsque l’on pèse des substances qui, à faible dose, ont un effet sur l’organisme prononcé (par exemple, substances psychotropes, anesthésie, etc.) ou des matériaux extrêmement coûteux et de faible disponibilité. À cet égard, la balance analytique est :

  • Instrument plus précis pour la mesure de la masse dans les procédures d’analyse micro.
  • Instrument pour des mesures précises avec une incertitude connue (s’il est calibré).
  • Des masses comprises entre 0,1 et 0,001 mg peuvent être pesées.

Développement de vaccins avec l’appui de la balance analytique

Pour la phase de développement des vaccins, outre les protocoles médicaux et biologiques qui sont à la base du processus d’immunisation, un ensemble de techniques de base, telles que la dilution, la culture, le pesage, etc., sont utilisées dans le cadre opérationnel pour permettre l’obtention du vaccin en tant que produit final. La mesure du poids, avec un instrument approprié, sera toujours un aspect clé afin de garantir la composition du vaccin. Dans les circonstances actuelles, où le virus de la Covid-19 modifie rapidement son matériel génétique, des vaccins efficaces pour de tels scénarios seront nécessaires ; par conséquent, mettre au point des vaccins de qualité et avec l’instrumentation nécessaire, constituera un pas en avant dans la lutte contre le coronavirus.

Pourquoi choisir la balance analytique de Kalstein pour fabriquer des vaccins ?

Comme expliqué dans le texte, la qualité des vaccins contre la COVID-19 est liée aux mesures de leurs composants et de leur efficacité, où l’utilisation de la balance analytique est nécessaire. Les balances analytiques du fabricant Kalstein offrent des équipements modernes tels que les modèles YR053501 // YR053502. Avec eux, vous pouvez peser des quantités allant jusqu’à 0,0004 g, sans les problèmes de l’effet des courants d’air (ils viennent avec un couvercle), les mesures sont présentées dans différentes unités de masse sur un écran LCD très contrasté qui facilite les lectures. Pour tout autre détail technique de cette balance, le lien peut être consulté sur ICI

Publié le Laisser un commentaire

Avantages de la balance analytique pour développer des antibiotiques contre l’ostéomyélite chronique chez les adultes

L’ostéomyélite est une infection de la cavité médullaire, causée principalement par la plantation d’agents pathogènes endogènes-hématogènes ou par des infections disséminées. Chez l’adulte, les mono-infections sont principalement dues à Staphylococcus aureus, Streptococcus, Pseudomonas aeruginosa, Proteus spp., et Escherichia coli. Cette maladie survient généralement après un traumatisme ou après une intervention chirurgicale en raison d’une contamination directe lors d’un traumatisme ou d’une contamination intra-opératoire.

Les infections osseuses sont assez rares dans le cas de fractures fermées ; elles surviennent de préférence dans le cas de fractures ouvertes ; c’est pourquoi une prophylaxie antibiotique ou un traitement à court terme doivent toujours être mis en œuvre chez les patients présentant ce type de fracture. Les facteurs de risque qui augmentent les chances d’avoir une ostéomyélite sont :

  • La gravité de la fracture
  • Le degré de contamination de la plaie
  • L’étendue des lésions tissulaires associées
  • Facteurs spécifiques au patient tels que l’hypotension, le tabagisme, la malnutrition et l’alcoolisme.

Quels sont les micro-organismes pathogènes et les symptômes de l’ostéomyélite chronique ?

Des infections mixtes avec staphylocoques, streptocoques, entérobactéries et rarement anaérobies sont souvent observées. Dans le cas de l’ostéite postopératoire, elle est dominée par les staphylocoques. Pour le diagnostic de cette infection bactérienne, les paramètres de laboratoire, comme l’augmentation des leucocytes ou la vitesse de sédimentation, ne sont généralement pas remarquables ; les diagnostics basés sur l’imagerie sont concluants. Les signes cliniques d’infection osseuse ne sont pas spécifiques :

Fièvre

  • Douleur
  • Gonflement
  • Rougeur de la zone

L’ostéomyélite chronique provoque moins de troubles généraux que la forme aiguë. Cependant, en raison de la capacité de charge limitée de l’os, la mobilité peut être sérieusement affectée, et des douleurs sourdes et récurrentes surviennent fréquemment. Les fistules peuvent provenir du foyer de l’infection, dont l’ouverture se décharge pus et séquelles osseuses. En réaction à l’inflammation chronique, les zones osseuses voisines s’épaississent. Les complications importantes sont les fractures pathologiques qui sont difficilement ou pas guéries et le développement de pseudo-arthrose.

Traitement de l’ostéomyélite chronique et la balance analytique

Comme pour toute maladie infectieuse d’origine bactérienne, l’ostéomyélite chronique doit être traitée avec des antibiotiques. À cet égard, l’expérience de l’utilisation d’antibiotiques a montré que leur utilisation inappropriée, soit parce qu’ils ne respectent pas le traitement indiqué, soit parce qu’ils utilisent des doses inférieures à celles recommandées, conduit à la production de bactéries plus résistantes, qui sont ensuite difficiles à éliminer.

C’est pourquoi la balance analytique en tant qu’instrument de mesure de petites masses fournit la précision et l’exactitude nécessaires pour peser les doses d’antibiotiques à administrer, garantissant que le traitement sera effectué comme prévu ; en d’autres termes, les doses de ces antibiotiques ne peuvent être mesurées qu’avec une balance analytique. Ces antibiotiques et leurs doses dans une thérapie parentérale commencent par :

  • Aminopénicilline/BLI, une céphalosporine du groupe 2 en association avec la clindamycine ou, si nécessaire, une fluoroquinolone.
  • Dans le cas d’infections causées par des staphylocoques multirésistants, le traitement par la théicoplanine peut s’avérer efficace.
  • En cas de risque élevé de staphylocoques multirésistants, l’indication du linézolide doit être prise en compte, bien que son utilisation soit problématique en raison de la durée prolongée du traitement de plusieurs semaines.

Après avoir reçu les résultats du diagnostic microbiologique, le traitement doit être poursuivi spécifiquement. Le traitement doit être administré sur plusieurs semaines (si nécessaire en tant que traitement séquentiel), les pathogènes pouvant persister dans des structures osseuses mortes ou mal perfusées. En ce sens, avoir une balance analytique dans le laboratoire, apporte comme avantage de s’assurer que les doses précises des antibiotiques prescrits pourront être pesées sans aucun problème.

L’avantage de choisir la balance analytique de Kalstein

Pour réaliser une mesure d’un médicament comme les antibiotiques, il est bon d’avoir une balance analytique qui fournit l’appréciation adéquate, et dans ce cas celle du fabricant Kalstein surprend par ses performances. Cet instrument, dans son modèle YR peut peser de 0,4 mg, ce qui le rend idéal pour peser des médicaments à usage contrôlé comme les antibiotiques.  En outre, ces modèles sont faciles à utiliser, ils ont un couvercle grand volume qui protège contre les courants d’air et un écran LCD très contrasté qui facilite la lecture de la masse lourde.

vous pouvez également consulter le prix, si vous envisagez d’acheter. Toujours sur la page d’accueil ICI, vous trouverez une variété d’équipements de très haute qualité, spécialement conçus pour faciliter le travail de laboratoire dans les sciences de la santé.

Publié le Laisser un commentaire

Utilisation de la balance analytique pour fabriquer des antirétroviraux contre le VIH

Dans la fabrication d’antirétroviraux pour traiter les patients atteints du VIH, la balance analytique est d’une grande utilité, car elle fournit une mesure fiable des médicaments qui font partie du mélange. C’est d’une importance capitale, car les médicaments antirétroviraux pour le traitement des infections par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) poursuivent les objectifs suivants :

  • Réduire la quantité d’acide ribonucléique (ARN) présente dans le sang (charge virale) à un niveau indétectable.
  • Rétablir les niveaux normaux de CD4 (un type de lymphocyte)

Des médicaments antirétroviraux de différentes classes, sous forme de mélanges, sont utilisés pour le traitement de l’infection par le VIH. Ces médicaments empêchent le virus du VIH d’entrer dans les cellules humaines ou bloquent l’activité d’une des enzymes dont les virus ont besoin pour se répliquer dans les cellules humaines et/ou pour incorporer leur matériel génétique à l’ADN humain. Ainsi, en interférant avec le cycle du virus, il empêche sa propagation dans l’organisme et rend le virus indétectable par des tests de laboratoire spécifiques.

Les médicaments antirétroviraux pour traiter le VIH

Les médicaments sont divisés en classes en fonction de leur effet anti-VIH. L’utilisation d’un mélange de ces médicaments est généralement suggérée pour garantir l’effet attendu du traitement antirétroviral (ARV) et la non-détection de la charge virale dans le sang. Dans ce sens, les médicaments présents dans les mélanges sont :

  • Les inhibiteurs de la transcriptase inverse. Ces composés empêchent la transcriptase inverse du VIH de transcrire l’ARN du VIH en ADN. Il existe trois catégories de ces médicaments : les nucléosides, les nucléotides et les non-nucléosides.
  • Les inhibiteurs de protéase. Ils empêchent la protéase d’activer certaines protéines dans les virus nouvellement formés, ce qui entraîne des virus immatures et défectueux qui n’infectent pas de nouvelles cellules.
  • Les inhibiteurs de l’entrée (fusion). Ils bloquent l’entrée du virus dans la cellule, et donc sa réplication.
  • Les inhibiteurs de l’adhésion. Ils empêchent le virus de pénétrer dans les cellules. Ils sont principalement utilisés dans l’infection par le VIH qui est résistant à d’autres médicaments.
  • Les inhibiteurs de l’intégrase.  Ils empêchent l’ADN du VIH de s’intégrer dans l’ADN humain.

Utilisation de la balance dans la fabrication d’antirétroviraux

Dans les thérapies antirétrovirales, les médecins recommandent des mélanges de substances ayant une action pharmacologique identique ou différente, dont l’action combinée augmente l’efficacité de la thérapie. Par exemple, pour le début des traitements, ils suggèrent l’utilisation de deux inhibiteurs de la transcriptase inverse (ITR), ou d’un ITR avec un inhibiteur de protéase. Dans tous les cas, la meilleure prescription est décidée par le médecin traitant.

Pour ces mélanges, des doses spécifiques des médicaments sont utilisées, car aux doses appropriées, elles exercent l’effet attendu, avec moins d’effets secondaires, et avec une pharmacocinétique prévisible qui détermine le rapport temps-dose du TAR. Il convient également de noter que de très faibles doses de potentialisateurs tels que le ritonavir sont incorporées dans certaines formulations. Voilà pourquoi la balance analytique est utilisée pour :

  • Peser les doses prescrites d’antirétroviraux dans les mélanges
  • Il garantit la composition du mélange, surtout dans le cas de très petites doses, dans l’ordre des milligrammes
  • Contrôle de la qualité du médicament, à la fois pour le poids final de la pilule, ainsi que de ses composants.

Pourquoi utiliser une balance analytique de la marque Kalstein pour fabriquer des antirétroviraux ?

Les balances analytiques du fabricant Kalstein répondent aux normes de qualité les plus exigeantes, comme celles requises dans l’industrie des médicaments, et en particulier pour les traitements antirétroviraux contre le VIH. Avec les modèles YR053501 // YR053502 vous pouvez peser des masses aussi petites à partir de 10 mg, avec une incertitude proche de 2%. Il a quelques caractéristiques intéressantes, comme un écran LED à contraste élevé (facilité de lecture des poids) et la fonction de tare, ce qui aide dans le travail de pesée.

Vous pouvez également consulter la page d’accueil de la société ICI où vous obtiendrez des informations pertinentes sur ce matériel et d’autres équipements de la marque, ainsi que leurs accessoires.

Publié le Laisser un commentaire

Importance de la balance analytique pour la fabrication de médicaments contre l’ostéoporose

Tout d’abord pour la pesée des mesures des petits échantillons en laboratoire, il est nécessaire qu’ils disposent d’équipements sophistiqués qui apportent confiance et précision dans leurs fonctions, et les balances analytiques sont les dispositifs idéaux pour les processus de l’industrie pharmaceutique, parce qu’ils sont présents dans la production de tout type d’analyse chimique.

En conséquence, il intervient des méthodes d’étalonnage pour peser correctement, en évitant les sources de défaillance et en agissant immédiatement pour minimiser les marges d’erreur. Dans ce cas, dans la fabrication de médicaments contre l’ostéoporose, les balances analytiques apportent la perfection pour la fabrication de produits semi-finis et finalisés dans l’industrie pharmaceutique.

Par conséquent, le poids de la balance analytique, nécessite un certain nombre de composants et des opérations de routine dans le laboratoire pour éviter les erreurs telles que ; vérifier le niveau, respecter le temps de chauffage, le placer sur des tables sans dénivelé, positionner correctement le plateau de l’échantillon, le réglage, l’équilibre thermique et l’observation de l’opérateur, sont des considérations générales à prendre en compte pour le bon fonctionnement de l’équipement.

Utilisation de la balance analytique pour l’industrie pharmaceutique

Généralement, l’une des affections les plus courantes chez les personnes, est l’ostéoporose et est générée directement chez les personnes âgées avec l’arrivée de la ménopause et les faibles taux d’oestrogènes. Elle est générée chez l’homme et la femme, ce qui entraîne une diminution de la production d’hormones, et dans certains cas, il peut y avoir une prédisposition génétique à la perte de masse osseuse. Cette maladie est invalidante et très discrète, car elle ne montre pas de transformations visibles, et provoque l’usure de la masse osseuse, associée à un risque accru de fractures dans différentes parties du corps.

C’est pourquoi, pour l’industrie pharmaceutique, la création des médicaments qui vont directement au renforcement des os, l’utilisation des balances analytiques, est l’outil fondamental parce qu’il fournit des mesures exactes et valables pour le but qu’ils ont été fabriqués, en plus d’être capables de ne pas montrer des risques en procédant à une application inadéquate de la sécurité, en raison de la faible efficacité du produit.

Recommandations d’utilisation

Pour la fabrication des médicaments contre l’ostéoporose, les scientifiques au sein du laboratoire doivent prendre en compte les recommandations nécessaires pour éviter toute altération des mesures et des effets perturbateurs de l’environnement. En général, l’exactitude et la sécurité des mesures de la balance sont liées aux principaux points qui doivent être considérés pour leur juste équilibre et emplacement. Parmi eux :

  • Conformité à l’entrée pour l’emplacement de l’échantillon
  • Avoir tous les espaces possibles pour éviter le contact avec la lumière et les courants d’air.
  • Plage de support pour éviter les susceptibilités, les chocs et les vibrations.
  • Il doit rester ferme sur une table bien nivelée
  • Placer l’équipement dans des emplacements rigides qui ne permettent pas de l’incliner pendant les exercices de mesure

Toutes ces recommandations obligent l’opérateur à utiliser les balances pour l’industrie pharmaceutique, à utiliser des équipements reconnus. C’est pourquoi les guides de systèmes de gestion de la qualité doivent être respectés pour déterminer l’erreur.

Enfin, le secteur pharmaceutique utilise des balances qui doivent être contrôlées et calibrées par un fournisseur pour que dans la pratique et la fabrication de médicaments, le processus de pesage ait le moins d’erreur possible.

Fauteuils roulants pour enfants marque Kalstein

Nous à Kalstein, nous offrons les meilleurs équipements et Balance analytique, appartenant à la série YR. Ils ont des caractéristiques telles que : la fonction de tare, le comptage et la conversion des unités (g/mg/ct/oz). En outre, il possède sensibilité, configuration de la vitesse et le pourcentage. Il dispose également d’une alarme de surcharge d’alarme de panne et d’un indicateur de niveau. Ainsi que l’étalonnage externe. Il a la possibilité d’imprimer le pesage et d’afficher les résultats. Taille d’emballage, la boîte intérieure est de 415x285x430mm et la boîte extérieure est de 475x315x485mm.

À cet égard, il possède de nombreuses autres fonctionnalités attrayantes, que vous pouvez profiter de notre catalogue ICI

Publié le Laisser un commentaire

Quels sont les types de balances de laboratoire ?

Les balances de laboratoire sont des instruments qui permettent de déterminer le poids d’un corps, c’est-à-dire qu’elles sont chargées de mesurer la masse d’un corps dans une très petite plage d’incertitude. Par conséquent, elles offrent généralement des mesures très précises. Elles sont donc essentielles. équipements dans les opérations analytiques, chimiques et de formulation dans les industries, les laboratoires pharmaceutiques et le contrôle qualité.

Comment fonctionne une balance de laboratoire ?

Les balances de laboratoire utilisent l’action de la gravité pour déterminer la masse. Ils ont une excellente répétabilité et une stabilisation rapide de la pesée. Il se compose d’un seul récepteur de charge (plaque) où est déposé l’objet à mesurer. Une cellule de charge qui mesure la masse à partir de la force exercée par le corps sur le récepteur de charge.

La masse mesure la quantité de matière présente dans un élément donné, ce paramètre est indépendant de sa localisation et reste constant dans son environnement, le kilogramme étant l’unité de masse du Système International (SI). Alors que le poids d’un objet est la force gravitationnelle qui s’exerce sur sa masse. L’unité SI de poids est le newton.

Classification des balances de laboratoire

Selon leur technologie, les balances de laboratoire peuvent être classées en deux grands groupes, les balances mécaniques et électroniques, tandis qu’en fonction de leur précision, elles peuvent être classées en balances de précision fine (balances de précision) et balances de précision spéciales (balances analytiques).

Types de balances de laboratoire

1.- Il existe plusieurs types de balances mécaniques de laboratoire :

– Balances à granatataria à plateau unique : Ces balances ont un plateau unique, ont des poids mobiles et fonctionnent en déplaçant des poids jusqu’à ce qu’elles soient équilibrées avec le corps à peser. Ils sont très courants dans les laboratoires, car ils sont plus rapides à utiliser que ceux à deux bacs. Ils peuvent être tour à tour de différents modèles, plateau supérieur, plateau suspendu, bras double ou bras triple.

– Balance analytique mécanique : Ce sont des balances analytiques basées sur des principes mécaniques. Il fonctionne en comparant des masses de poids connu avec la masse d’une substance de poids inconnu. Il est construit sur la base d’une barre ou d’un levier symétrique qui est soutenu par un support de type lame à un point central appelé le point d’appui. À ses extrémités se trouvent des étriers ou des bagues qui sont également soutenus par des lames qui leur permettent d’osciller en douceur. Deux soucoupes y sont suspendues. Dans l’un, les masses ou poids certifiés sont placés et dans l’autre ceux qui doivent être analysés. L’ensemble dispose d’un système de fixation ou de verrouillage qui permet au levier principal de reposer de manière stable lorsqu’il n’est pas utilisé ou lorsqu’il est nécessaire de modifier les contrepoids. Il dispose d’un boîtier externe qui protège la balance des interférences, telles que les courants d’air, qui pourraient survenir à l’endroit où elle est installée. À l’heure actuelle, une balance analytique est considérée comme une balance pouvant peser dix millièmes de gramme (0,001 g) ou cent millièmes de gramme (0,0001 g); ils ont une capacité qui atteint généralement jusqu’à 200 grammes.

– Balance croisée ou balance classique à deux plateaux : ce sont des balances classiques à bras égaux avec deux plateaux qui pendent aux extrémités d’une tige qui repose sur son point médian. L’objet à peser est placé sur l’un des plateaux, tandis que l’autre est placé sur des poids standards pour remettre la tige dans sa position d’équilibre. La pesée s’effectue en comparant les masses, elle équilibre déjà les poids des deux corps.

– Balance Roberval : c’est un type de balance à grenier à deux plateaux.

2.- Balances électroniques : Ce sont des instruments de pesage dont la capacité varie d’un gramme à quelques kilogrammes avec une précision généralement au cent millième de leur capacité maximale. Les plus couramment utilisés sont ceux dont la contenance est de l’ordre de 160 à 200 g.

Chez Kalstein, nous sommes FABRICANTS et nous vous proposons une excellente gamme de balances de laboratoire aux meilleurs PRIX du marché. C’est pourquoi nous vous invitons à consulter ICI

Publié le Laisser un commentaire

Comment utiliser correctement une balance d’analyse ?

La balance est une pièce d’équipement qui mesure la masse d’un corps spécifique, fournissant des données précises sur son poids. Parmi les nombreux modèles existants, se distingue la balance analytique qui a un grand pouvoir de rigueur, car elle permet d’obtenir une grande précision.

La balance d’analyse est un instrument de mesure qui offre un haut degré de précision, mais nécessite de l’expérience et des compétences de la part de l’opérateur. Pour son fonctionnement, il doit être positionné dans un environnement spécifique et avoir des conditions environnementales contrôlées afin qu’il ne subisse aucune altération de la valeur absolue de la pesée.

Créée en 1750 par le chimiste écossais Joseph Black, ce type de balance est devenu un instrument scientifique important pour fournir des données précises. Fondamentalement, tous les résultats analytiques qui sont présentés en dépendent, c’est donc l’un des outils de mesure les plus utilisés dans les laboratoires du monde.

Que faut-il éviter lors de l’utilisation d’une balance ?

  • Empêcher l’installation dans l’environnement d’équipements produisant des champs magnétiques ou des vibrations élevés, tels que des centrifugeuses, des moteurs électriques, des compresseurs et des générateurs.
  • Évitez d’être sous l’influence directe des systèmes de climatisation (courants d’air) et du soleil.
  • Évitez la proximité de radiateurs de chauffage, de ventilateurs ou d’une porte.
  • Evitez les prises électriques en mauvais état, et qui n’ont pas de pôle de mise à la terre.
  • Évitez de toucher les plaques de mesure directement avec vos doigts.

Habituellement, ces balances analytiques sont fabriquées à l’intérieur d’une boîte transparente munie de portes pour l’isoler de certains facteurs pouvant affecter son fonctionnement. Par conséquent, en raison de la nécessité d’une extrême précision des mesures effectuées, celles-ci doivent disposer de locaux spécifiques pour leur manipulation, dans des conditions environnementales contrôlées, ainsi que dans les conditions du réseau électrique pour fournir une tension dans les limites de tolérance spécifiées dans le manuel de chaque modèle.

Quelles considérations devez-vous prendre en compte ?

Pour le bon fonctionnement de l’équipement et pour avoir des résultats précis et exacts dans la pesée d’un échantillon, et que cela n’affecte pas l’étude du projet que vous menez, il est important de :

  • Avoir un environnement qui ne présente pas de courants d’air, de changements brusques de température et est exempt de poussière.
  • Avoir un compteur parfaitement de niveau. Une plateforme à forte inertie, isolée des structures situées à proximité, est idéale pour réduire l’effet des vibrations émises par certains équipements comme les centrifugeuses et les réfrigérateurs.
  • Concernant les conditions environnementales, la température de la pièce doit être constante et l’humidité doit être comprise entre 45% et 60%, pour cela, elle doit être surveillée chaque fois que possible.

Quels sont les soins de base que vous devez fournir ?

Pour son bon fonctionnement, certaines précautions élémentaires doivent être prises, par exemple, toujours vérifier l’étalonnage de la balance, la laisser branchée et allumée pour maintenir l’équilibre thermique des circuits électroniques, mais la laisser toujours en mode veille, évitant le besoin d’un nouveau temps de préchauffage.

Et enfin, un soin constant doit être apporté au récipient et au plateau de pesée, à la lecture, à l’étalonnage et à l’entretien de la balance pour assurer un pesage précis.

Il est recommandé d’étalonner régulièrement les balances d’analyse, d’autant plus lors de sa première mise en service, si elle a été déplacée, après tout nivellement et après de grandes variations de température ou de pression atmosphérique, les balances d’analyse modernes remplissent cette fonction, un manière, lorsqu’ils détectent toute variation environnementale.

Chez Kalstein, nous disposons de balances analytiques à la pointe de la technologie. C’est pourquoi nous vous invitons à consulter ICI