fbpx

Échographe : quelles données fournit-il ?

Un échographe est un équipement médical qui fournit des images de la plupart des tissus mous sans soumettre les patients à des rayonnements ionisants. Autrement dit, il permet d’obtenir des images diagnostiques à partir des échos obtenus par l’émission d’ondes ultrasonores (les plus courantes). Un petit instrument appelé transducteur, très similaire à un microphone, émet des ondes ultrasonores. Ces ondes sonores à haute fréquence sont transmises à la zone du corps étudiée et leur écho est reçu. Le transducteur capte l’écho des ondes sonores et un ordinateur le convertit en une image qui apparaît à l’écran.

Les ultrasons sont des ondes sonores à haute fréquence (plus de 20 000 cycles par seconde ou 20 kHz) qui ne sont pas audibles par l’homme. Différents tissus modifient les ondes de différentes manières, certains les réfléchissent directement et d’autres les diffusent sous forme d’échos avant qu’elles n’atteignent le transducteur. Les échos réfléchis plus profonds sont plus atténués que les échos peu profonds. Lorsque les échos reviennent au transducteur, il est possible de reconstruire une carte bidimensionnelle des tissus.

Quelles sont les applications médicales de l’échographe ?

  Ils sont généralement utilisés dans le service de radiologie et d’autres services cliniques, ainsi que dans des centres d’imagerie indépendants et des cabinets médicaux privés, principalement pour des applications vasculaires et obstétricales-gynécologiques. Certains systèmes incluent des transducteurs supplémentaires pour faciliter des procédures de diagnostic plus spécialisées, telles que la scintigraphie cardiaque, vasculaire, endovaginale, endorectale ou de petites parties (par exemple, thyroïde, sein, scrotum, prostate).

Comment fonctionne l’échographie et quelles données fournit-elle ?

Les ultrasons font référence aux ondes sonores émises à des fréquences supérieures à la portée de l’audition humaine. Des fréquences allant de 2 à 15 mégahertz (MHz) sont généralement utilisées pour l’imagerie diagnostique. Les ondes ultrasonores sont des vibrations mécaniques (acoustiques) qui nécessitent un support de transmission et, comme elles présentent les propriétés normales de réflexion, de réfraction et de diffraction des ondes, elles peuvent être dirigées, focalisées et réfléchies de manière prévisible.

Un système de balayage à ultrasons typique se compose d’un formateur de faisceaux, d’une unité centrale de traitement, d’une interface utilisateur (clavier, panneau de commande, boule de commande), de plusieurs sondes (transducteurs ou têtes de balayage), d’un ou plusieurs écrans vidéo, d’un appareil d’enregistrement et d’une alimentation Système d’alimentation.

Pour l’imagerie par ultrasons, une sonde est placée sur la peau (après application d’un gel de couplage acoustique) ou insérée dans une cavité corporelle. Les sondes à ultrasons contiennent un ou plusieurs éléments constitués de matériaux piézoélectriques (matériaux qui convertissent l’énergie électrique en énergie acoustique et vice versa). Lorsque l’énergie ultrasonore émise par la sonde est réfléchie par le tissu, le transducteur reçoit certaines de ces réflexions (échos) et les reconvertit en signaux électriques. Ces signaux sont traités et transformés en une image (sonogramme). Les fréquences sonores inférieures offrent une résolution inférieure mais offrent une plus grande pénétration dans les tissus, tandis que les fréquences plus élevées améliorent la résolution lorsqu’une pénétration profonde n’est pas requise (par exemple, dans les études pédiatriques ou sur de petites pièces).

Chez Kalstein, nous sommes FABRICANTS d’équipements médicaux de haute qualité et aux meilleurs PRIX du marché, c’est pourquoi nous vous présentons un nouvel échographe et vous invitons à découvrir : ICI