Les électrobisturis : fonctionnement, caractéristiques et modes d’utilisation

YR02147-600x600-1.jpg

Les électrobisturis sont des équipements électroniques utilisés en médecine, spécifiquement dans le domaine de l’électrochirurgie et qui ont la capacité de transformer l’énergie électrique en chaleur pour couper ou coaguler des tissus et les cautériser en même temps, en utilisant des courants qui se développent à hautes fréquences généralement au-dessus de 200 000 Hz.

Étant donné les caractéristiques et les multiples avantages offerts par l’utilisation de ces équipements médicaux, il est actuellement très utilisé dans des spécialités telles que la chirurgie esthétique, l’obstétrique, la dentisterie, l’orthopédie, la dermatologie et vétérinaire. Parmi les nombreux avantages offerts par son utilisation, il faut souligner la réduction notable des saignements tissulaires, génèrent très peu de dommages thermiques, et permettent un gain de temps considérable pendant les procédures chirurgicales, permettant une asepsie efficace et diminuant le risque d’infections.

Caractéristiques d’un électrobisturier

L’électrobisturie est un instrument chirurgical qui, en générant des ondes électromagnétiques à haute fréquence, provoque un effet thermique qui est utilisé pour détruire ou sectionner des tissus biologiques. Cet équipement a la capacité de générer du courant alternatif à haute fréquence utilisé en électrochirurgie à partir de courants électriques à basse fréquence, pour obtenir un effet thermique désiré sur un tissu biologique. Un circuit complet d’un électrobisturien se compose de :

  • Générateur de courant électrique.
  • Électrode active, qui concentre l’énergie au point de contact.
  • Le patient (tissu).
  • Une électrode neutre de retour ou de dispersion, qui permet la fermeture du circuit avec le générateur.

Fonctionnement d’un électrobisturier

L’électrobisturie utilise de l’énergie électrique à haute fréquence pour son fonctionnement, générant de la chaleur, dans le but de coaguler ou de couper des tissus d’origine biologique. Selon sa structure, il possède deux modes de fonctionnement: monopolaire et bipolaire. L’équipement fait circuler des courants au-dessus de 200.000 Hz jusqu’à 300.000 Hz, parce que ces courants n’interfèrent pas avec les processus nerveux du patient, ce qui est réalisé grâce à l’utilisation d’un générateur électrique à travers deux électrodes appliquées au corps ; pour générer de la chaleur contrôlable sur le site appliqué, avec lequel l’électrosection ou l’électrocoagulation du tissu est produite, selon le cas.

Il est important de garder à l’esprit que lorsque vous faites circuler le courant électrique à travers un média, vous devez savoir que le flux d’électrons présente une difficulté à circuler librement et cède de l’énergie au fur et à mesure qu’il avance. L’opposition au passage d’électrons est appelée résistance électrique et est liée à la température. Le corps humain présente une résistance électrique entre 5000 et 10000 ohms. En faisant circuler du courant à haute fréquence et une intensité modérée ou élevée entre deux électrodes appliquées au corps, il générera de la chaleur à l’endroit désiré en faisant désintégrer les cellules dans cette région, mais en évitant l’effet électrolytique ou l’effet pharadique, qui auraient lieu si le courant est utilisé avec des fréquences inférieures à 200 000 Hz.

Mode d’utilisation monopolaire

Cette méthode est considérée comme la plus acceptée car elle est relativement efficace. On utilise une électrode de grande surface et une petite électrode, appelée électrode de retour et active respectivement. Au point de contact de l’électrode active, la densité de courant est élevée, et une grande quantité de chaleur est fournie à cet endroit. Seule l’une des électrodes, l’électrode active, est placée dans la plaie du patient, tandis que l’électrode de retour est placée n’importe où ailleurs dans le corps du patient.

 Au cours de cette technique, le patient fait partie du circuit électrique, par lequel passe le courant aller et retour. Dans les électrodes monopolaires, le courant de radiofréquence s’écoule du générateur par l’électrode active vers le tissu manipulé, par le patient, par l’électrode dispersive, puis revient au générateur. Le site de blessure le plus commun est l’endroit où l’électrode de retour du patient est placée

Mode d’utilisation bipolaire

Dans cette technique, une électrode neutre n’est pas nécessaire. On travaille avec une électrode active à deux pôles ayant les deux contacts sur la surface à couper Dans cette technique, deux électrodes de taille égale, sont attachées dans l’instrument, ce qui à son tour rend inutile la dispersion du courant, c’est pour cette raison que l’électrode de retour au patient n’est pas utilisée.

Ce mode utilise une quantité de courant plus faible que le mode monopolaire. Les électrodes actives et de retour sont situées sur le site de la chirurgie à l’intérieur de la pointe de l’instrument. La plupart des électrobisturis bipolaires utilisent une forme d’onde de tension plus basse pour atteindre la coagulation et éviter les dommages collatéraux du tissu. Ils ont une température de propagation similaire à celle d’un équipement laser. L’extension thermique latérale maximale est comprise entre 5 mm et la profondeur limitée à la couche séreuse.

Que t’offre Kalstein ?

Kalstein est une entreprise FABRICANT d’équipements médicaux et de laboratoire de la plus haute qualité et la meilleure technologie aux meilleurs PRIX du marché, de sorte que vous pouvez effectuer votre ACHAT en toute confiance avec nous, sachant que vous avez le service et les conseils d’une entreprise spécialisée dans le secteur et engagée à vous fournir des options sûres, économiques et efficaces pour l’exécution de vos fonctions de la bonne manière. Cette fois, nous vous présentons notre générateur électrochirurgical YR02144.

  • Le générateur électrochirurgical YR offre une puissance maximale de 400 watts.
  • 7 sorties monopolaires et 3 sorties bipolaires sont disponibles.
  • Le générateur électrochirurgical assure une coupe douce à travers tous les types de tissus.
  • Il effectue la reconnaissance automatique de l’électrode de retour, qu’elle soit solide ou renversée.
  • Il offre des fonctions de mémoire de programme et de surveillance automatique du courant.
  • Le module d’argon est facultatif pour améliorer la coupe et la coagulation.
  • Adaptateur optionnel pour application de laparoscopie et thoracoscopie.
  • Le générateur électrochirurgical a une interface facile à utiliser.
  • Il dispose d’une sortie isolée, tout flottant.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à jeter un oeil : ICI

PARIS

Localisation

5 rue de Castiglione 75001 Paris – France.
(+33) 01 70 39 26 50(+33) 7 60 83 92 83

sales.department@kalstein.eu

EMPLACEMENTS

Nous sommes toujours proches



Suivez notre activité sur les réseaux sociaux

Restez informé de toutes les dernières nouvelles du secteur.


Devis personnalisés et instantanés

Générez des devis basés sur les informations sur les produits sélectionnés.

GÉNÉRER UN DEVIS