Publié le Laisser un commentaire

Osmose Inverse : méthode pour le prétraitement efficace de l’eau résiduaire

C’est une technologie de purification de l’eau dans laquelle une membrane semi-perméable est utilisée. Là où, le flux d’eau prétraitée passe de façon tangentielle par rapport à la surface de celle-ci ; tandis que le perméat est extrait perpendiculairement, l’eau est séparée de sa teneur presque totale en minéraux dissous, qui sont continuellement balayés de la surface et mis au rebut ou recyclés à l’aide d’une pompe à haute pression. Il est basé sur l’application d’une pression pour surmonter la pression osmotique, une propriété cognitive entraînée par le potentiel chimique (caractéristique thermodynamique de la source d’eau).

En général, un système de pompage à haute pression est appliqué dans le processus pour faire passer le flux à travers la surface de la membrane. Les caractéristiques de l’eau selon sa fonction sont régies par différentes normes qui établissent des références selon ses applications, parmi lesquelles l’American Society for Testing and Materials (ASTM), la British Standards Institution (BSI) et l’International Organization for Standardization (ISO).

L’utilisation de l’osmose inverse par différents secteurs pour le traitement de l’eau a été un grand succès. Par exemple, elle est souvent utilisée dans le système de prétraitement des eaux usées réutilisées à des fins industrielles (pétrole, nourriture, pharmacie, autres). L’importance de mettre en oeuvre cette méthodologie réside dans le fait que les eaux usées traitées répondent aux normes de qualité pour être réutilisées à des fins telles que l’alimentation en chaudières, échangeurs de chaleur, chiller, etc. Cette technologie offre des avantages tels que la faible consommation d’énergie et le taux élevé d’élimination des polluants, elle fournit un rejet parfait de toutes les impuretés et pour différents polluants.

Méthode de prétraitement efficace des eaux usées

Dans la production d’eau de qualité pour des applications techniques, l’osmose inverse est implémentée comme eau post-traitée. L’utilisation de cette technologie nécessite un traitement microbiologique préalable par mesure de précaution, en particulier si l’on travaille avec des courants boueux. Comme le système de désinfection dépend du type de matériau dont la membrane est faite, le dépôt de matières solides en suspension augmente le risque que celles-ci soient colonisées par les micro-organismes. En outre, le système de prétraitement doit inclure des dispositifs de contrôle des sédiments, qui dépendent de la composition minérale de la source d’eau résiduaire ; un filtre à charbon actif pour diminuer les charges de substances (solvants organiques et inorganiques), qui peuvent être dissous dans le flux ; et des adoucisseurs qui réduisent la dureté de l’eau.

Les membranes à osmose inverse ont une structure à pores étroits (moins de 0,0001 microns) qui élimine efficacement jusqu’à 99 % de tous les polluants et impuretés. Cette technologie est capable d’éliminer jusqu’à 99% des particules dissoutes, des colloïdes, des matières organiques, des bactéries, des virus, des pyrogènes/agents pathogènes de l’eau d’alimentation. Cependant, il est nécessaire de trouver une configuration optimale de l’unité de traitement physique chimique utilisée pour le fonctionnement de chaque type d’effluent, idéalement les membranes ne reçoivent de l’eau qu’avec de la matière dissoute.

Caractéristiques à prendre en compte pour la conception du processus

Pour la conception d’un système de prétraitement des eaux usées par osmose inverse, certaines caractéristiques du procédé doivent être prises en compte :

  • Le type de membrane à choisir: sont généralement de l’acétate de cellulose et un polyamide aromatique.
  • Configuration du jeu de membranes: le schéma de membranes à une ou deux étapes est généralement utilisé,
  • Le pompage: l’utilisation de pompes d’entraînement entre les étapes de cette dépend des débits d’écoulement.
  • Les récupérations: le flux recirculé et la disposition des sédiments restants doivent être pris en compte
  • Produits chimiques pour le contrôle des incrustations: il est possible d’utiliser un système d’injection de solvants pour dissoudre la matière organique.
  • Les stratégies de nettoyage de la membrane et les méthodes de contrôle biologique : cela est très important parce que le contrôle de l’encrassement de la membrane prolonge sa durée de vie.
  • Consommation d’énergie: la variabilité des eaux usées peut avoir un impact important sur la consommation d’énergie attendue pour le traitement.

 

Chez KALSTEIN, nous avons différents systèmes de purification qui répondent aux exigences de l’utilisateur. Nos équipements disposent d’un système de contrôle intégré qui permet de surveiller la conductivité de l’eau, possède un système de compensation de température et un capteur de fuite. Si vous avez besoin d’informations pour ACHETER ou VENTE, veuillez nous contacter. Vous pouvez trouver plus d’informations sur les différents types de systèmes que Kalstein a à vous offrir. Visitez notre catalogue ICI

Publié le Laisser un commentaire

Application de l’Osmose Inverse dans la potabilisation de l’eau

L’osmose inverse est un processus de filtration dans lequel le flux d’eau prétraitée passe de façon tangentielle par rapport à la surface de la membrane, tandis que le perméat est extrait perpendiculairement, l’eau est séparée de sa teneur presque totale en minéraux dissous qui sont continuellement balayés de la surface et mis au rebut ou recyclés à l’aide d’une pompe à haute pression. Ce système est également appelé « filtration croisée », qui est beaucoup plus efficace que le filtrage conventionnel.

Ce procédé permet de retirer les sels dissous, les virus et les bactéries. Actuellement, il existe différents niveaux de pureté qui varient en fonction des propriétés et de la composition de cette substance ; ils sont régis par différentes normes qui établissent des références selon leurs applications, parmi lesquelles l’American Society for Testing and Materials (ASTM), la British Standards Institution (BSI) et l’International Organization for Standardization (ISO).

Systèmes pour le prétraitement de l’eau brute

Dans ce type de système, le prétraitement de l’eau brute est nécessaire pour :

  • Le contrôle des sédiments: si la composition minière de l’eau de la source est élevée, il sera nécessaire d’utiliser un dessableur pour séparer de l’eau brute le sable et les particules en suspension épaisse. Un adoucissant ou adoucissant peut également être utilisé pour diminuer les minéraux comme le calcium et le magnésium.
  • La décoloration: on utilise généralement un filtre à charbon actif dimensionné à 3,7 gpm, qui est conçu pour répondre à la demande du débit d’alimentation du système d’osmose inverse, dont la vitesse d’alimentation doit être supérieure à la vitesse de perméation. Le charbon actif contribue également à diminuer la charge organique du flux.
  • Le contrôle d’incrustation (scaling): tandis que la dureté de l’eau est abaissée, ce traitement est généralement effectué par les adoucisseurs d’eau traditionnels, dont la configuration est un système double alternatif.
  • Le contrôle biologique: il est généralement effectué avec un stérilisateur ultraviolet (UV), qui produit des rayonnements UV germicides.

 

Applications du procédé d’osmose inverse dans le traitement des eaux

L’osmose inverse pour le traitement de l’eau est plus fréquente qu’il n’y paraît puisqu’il s’agit d’une solution économique nécessitant peu d’énergie, ce qui en fait une solution écologique. Ses applications sont diverses et vont de l’industrie, le laboratoire aux commerces et aux centres de santé, entre autres:

  • Pour la production d’eau potable: elle est couramment utilisée pour le dessalement de l’eau de mer, ce procédé surpasse souvent en performance et efficacité des procédés comme la distillation, l’électrodialyse ou l’échange d’ions. Elle est souvent utilisée dans les îles, les embarcations, et a été largement mise en oeuvre au Moyen-Orient pour le dessalement de l’eau. Pour être considéré comme son utilisation, il est important de considérer la quantité de sel dans l’eau, car la pression osmotique augmente à mesure que la salinité augmente. Il est également utilisé pour le traitement des eaux de surface. Dans les hôpitaux, les hôtels, les restaurants, ils utilisent ce type de systèmes pour la purification de l’eau potable.
  • Dans l’industrie: elle est appliquée sur des lignes de processus car elle permet de récupérer la majeure partie de l’eau à haute pureté pour la réutilisation. En outre, elle a la vertu que le traitement des déchets est moins coûteux. L’utilisation la plus fréquente est dans l’industrie métallurgique, car les surfaces nécessitent un nettoyage spécial de haute qualité pour être soudées et laquées, dans le prétraitement pour l’eau des chaudières, pour la purification des eaux usées, dans l’industrie laitière et dans la fabrication des produits pharmaceutiques. Dans l’industrie de l’agriculture pour l’irrigation des cultures avec des eaux de lagunes. Dans l’industrie optique, il est nécessaire pour la production de cristaux antireflet ou de cristaux satinés.

 

Chez KALSTEIN, nous avons différents systèmes de purification qui répondent aux exigences de l’utilisateur. Nos équipements de traitement de l’eau ont des caractéristiques exceptionnelles comme la simplicité et la simplicité dans l’installation, la manipulation, et l’entretien. En outre, il possède un système de contrôle intégré qui permet de surveiller la conductivité de l’eau, possède un système de compensation de température et un capteur de fuite. Vous pouvez trouver plus d’informations sur les différents types de systèmes que Kalstein a à vous offrir. Visitez notre catalogue ICI Si vous avez besoin d’informations pour ACHAT ou VENTE, contactez-nous.

Publié le Laisser un commentaire

Comment stocker l’eau du système de purification de l’eau dans le laboratoire?

La quantité d’eau produite par les systèmes de purification des laboratoires est parfois insuffisante pour la demande qu’ils doivent satisfaire, c’est pourquoi le stockage d’eau pure (type II) est utilisé pour la production d’eau ultra pure (type I).

Cependant, l’eau pure peut absorber les impuretés pendant le stockage, situation qui augmente avec le temps, en raison de l’existence de multiples sources de contamination dans le laboratoire. Cette pollution, qui peut se présenter sous la forme d’ions, de gaz, de bactéries, d’endotoxines, de silice, peut filtrer à travers les parois des réservoirs d’eau et atteindre l’eau stockée. La contamination peut même provenir du récipient lui-même.

Dans le secteur pharmaceutique, des efforts sont déployés pour réduire la dégradation de l’eau pure, en utilisant des techniques telles que la recirculation à travers des lampes ultra violettes et des filtres stérilisants, entre autres. Toutefois, ces méthodes offrent une efficacité variée, sont coûteuses et ne sont pas compatibles avec les systèmes de purification de l’eau d’un laboratoire, conçus pour produire dans une gamme de 10 à 200 litres par jour.

Caractéristiques des emballages pour le stockage de l’eau pure

Des conteneurs appropriés et très propres doivent être utilisés afin d’éviter une contamination ultérieure de l’eau. Il est recommandé d’utiliser du polyéthylène haute densité (PEHD) pour le stockage de l’eau pure avant de passer à un stade ultérieur de purification.

Les récipients doivent être opaques, avec une paroi intérieure lisse qui entrave la croissance bactérienne ; le matériau de l’emballage doit être résistant à la lixiviation et à la corrosion, ce qui permet le maintien de la qualité de l’eau pure pendant le stockage, en termes de résistivité, de valeur TOC et de contenu bactérien.

Considérations sur le stockage de l’eau ultra pure

En général, le stockage de l’eau ultra pure n’est pas recommandé, car il est très réactif lorsqu’il est exposé à l’air. Sa qualité diminue rapidement lorsqu’elle est liée au CO2 pour former de l’acide carbonique, du carbonate ou du bicarbonate, ce qui entraîne une modification de la valeur du pH de l’eau. De même, l’eau de haute pureté présente une haute affinité pour les produits chimiques de l’environnement ; elle peut facilement absorber les produits chimiques des conteneurs et des tuyaux de stockage, ainsi que les vapeurs chimiques de l’air du laboratoire.

Les emballages en polyéthylène, les bouteilles de lavage et les bouteilles en verre utilisées régulièrement pour le stockage de l’eau dans les laboratoires peuvent filtrer des molécules organiques dans l’eau ultra pure stockée. Cela favorise que l’eau ne peut pas être utilisée pour des analyses sensibles. Par exemple, certaines études ont montré que la qualité d’une analyse telle que la chromatographie liquide à haut rendement diminue lorsque l’on utilise de l’eau ultra pure qui a été stockée pendant un certain temps, dans un récipient en polyéthylène.

Par conséquent, il est recommandé d’utiliser de l’eau ultra pure immédiatement après sa production. L’un des avantages d’un système de purification en laboratoire est la capacité de produire de l’eau ultra pure à la demande. Cependant, si vous n’avez pas le choix, assurez-vous toujours que vos appareils et récipients de stockage sont appropriés.

Alternative pour le stockage de l’eau ultra pure

Le stockage de l’eau ultra pure est un défi pour les laboratoires, car il a été démontré que la qualité de l’eau se dégrade avec le temps de stockage. Cette dégradation résulte de la contamination de l’eau, qui peut provenir de diverses sources, y compris du récipient et de l’entrée d’air dans le récipient de stockage. Récemment, des progrès importants ont été réalisés dans l’étude et la conception des matériaux pour les emballages de stockage d’eau.  Des études ont montré qu’avec l’utilisation de polyéthylène et une technique de traitement appropriée, on peut obtenir des conteneurs de très bonne qualité pour le stockage d’eau purifiée.

Ces systèmes de stockage, un rayonnement ultra-violet et un filtre de ventilation ont également été incorporés, ce qui a permis d’éliminer la prolifération bactérienne sur les parois de l’emballage et d’éviter l’entrée d’air contaminé dans le conteneur. Ces études ont conclu qu’avec l’utilisation de matériaux appropriés, une conception adéquate, ainsi que l’ajout d’un filtre de ventilation optimisé et d’une lampe ultra-violette bactéricide, il est possible de maintenir la qualité de l’eau de haute pureté, pendant le stockage.

Système de purification de l’eau Kalstein

À Kalstein, nous vendons une grande variété de systèmes de purification de l’eau de la série YR. Vous trouverez différents modèles qui s’adaptent aux différents besoins de chaque laboratoire ou du diagnostic clinique. L’équipement Kalstein, qui offre une surveillance de la résistivité avec une précision élevée, permet la mesure de la concentration ionique et le suivi de la valeur TOC pour prévenir la pollution organique. En outre, ils sont faciles à utiliser, avec une interface graphique conviviale. Il permet également un remplacement rapide de la cartouche et l’approvisionnement en eau pure et ultra pure se fait de manière confortable. Pour plus d’informations sur les systèmes de purification de l’eau Kalstein, consultez le lien ICI Nous sommes des fabricants, de sorte que dans Kalstein vous pouvez effectuer l’achat de systèmes de purification de l’eau, à des prix avantageux. Pour plus d’informations, visitez ICI

Publié le Laisser un commentaire

Comment le changement de filtre est-il effectué dans le système de purification de l’eau dans le laboratoire?

La production d’eau et le maintien d’un système de purification de l’eau devraient être des processus simples. Toutefois, si une pratique d’entretien correcte n’a pas été suivie, il est possible que cela devienne un problème. En particulier, l’aspect lié à la production d’eau est important, parce que les normes de qualité de l’eau pour le laboratoire sont strictes. Les systèmes de purification de l’eau doivent être capables de répondre aux exigences de ces normes de manière cohérente et en volume approprié.

Cela ne sera possible que si les systèmes de purification de l’eau sont soumis à une routine de nettoyage et d’entretien approprié, qui leur permet de fonctionner à leur capacité maximale.  Sans cette pratique, il est impossible de prévenir les problèmes qui peuvent entraîner des périodes d’inactivité et des coûts considérables.

De manière générale, un système de purification d’eau de laboratoire possède plusieurs technologies de purification, et chacune se trouve à l’intérieur du système sous la forme d’une cartouche ou d’un filtre, à l’exception de la lumière ultra violette. Afin de maintenir l’efficacité d’un système de purification, ces cartouches ou filtres doivent être changés régulièrement. Nous devons nous rappeler que ces composants empêchent le passage de contaminants, qui peuvent éventuellement s’accumuler et favoriser l’inefficacité de la cartouche ou du filtre.

Fréquence de changement des cartouches les plus courantes dans les systèmes de purification de l’eau

  • Pré-traitement: ils doivent généralement être changés tous les six à douze mois. Ce module permet l’élimination du chlore et d’autres particules, ce qui facilite l’entretien et prolonge la durée de vie de la membrane d’osmose inverse.
  • Osmose inverse: la maintenance de routine du module d’osmose inverse, y compris son examen et la désinfection chimique tous les 6 à 12 mois.
  • Échange d’ions: ils sont généralement remplacés tous les trois à six mois.  Comme la qualité de l’eau diminue à mesure que la capacité de la cartouche est épuisée, il est possible que la fréquence de remplacement doive être augmentée dans certains laboratoires où des analyses très sensibles sont effectuées.
  • Ultra filtre: les filtres situés au point d’utilisation doivent généralement être changés tous les 6 à 12 mois. Si vous ne modifiez pas la routine recommandée, le filtre peut se bloquer et ne plus être efficace.

Étapes générales pour le changement de filtre

Voici une série d’étapes simplifiées pour le remplacement des filtres:

  • Tout d’abord, vous devez déterminer les cartouches qui seront remplacées. S’il s’agit d’une maintenance planifiée, elles sont déjà prédéfinies.  Il est important d’utiliser les instructions du fabricant comme référence.
  • Fermer la vanne d’alimentation en eau.
  • Ouvrir le distributeur pour relâcher la pression.
  • Retrait des boîtiers, joints toriques et autres pièces à enlever.
  • Démonter la cartouche à remplacer. Pendant le processus, prévenir tout déversement.
  • Préparer la nouvelle cartouche pour l’installation ; effectuer des procédures de nettoyage de base, afin de ne pas introduire de contamination dans le filtre pendant le remplacement ou l’installation est en cours.
  • Après l’installation, des tests de pression, des contrôles de débit et d’autres évaluations doivent être effectués pour s’assurer que le système de purification fonctionne correctement.

Il est important de souligner qu’il peut y avoir des étapes supplémentaires, qui dépendent du remplacement en cours. Si le système de purification est ancien, le remplacement de tuyaux et d’autres accessoires peut être nécessaire.

Système de purification de l’eau Kalstein

À Kalstein, nous vendons une grande variété de systèmes de purification de l’eau de la série YR. Vous trouverez différents modèles qui s’adaptent aux différents besoins de chaque laboratoire ou analyse. Les équipements Kalstein, qui offrent une surveillance de la résistivité avec une précision élevée, permettent la mesure de la concentration ionique et le suivi de la valeur TOC, pour prévenir la pollution organique. En outre, ils sont faciles à utiliser, avec une interface graphique conviviale. Ils permettent également un remplacement rapide de la cartouche et un approvisionnement confortable en eau pure et ultra pure. Pour plus d’informations sur les systèmes de purification de l’eau Kalstein, consultez le lien ICI Nous sommes des fabricants, de sorte que dans Kalstein vous pouvez effectuer l’achat de systèmes de purification de l’eau, à des prix avantageux. Pour plus d’informations, visitez ICI

Publié le Laisser un commentaire

Systèmes de purification de l’eau pour l’industrie pharmaceutique

L’intervention de l’eau dans les processus de fabrication et de fabrication dans l’industrie pharmaceutique est d’une grande importance, donc pour être utilisé, il est nécessaire de lui donner un traitement de purification avant la fabrication.

Pour ce faire, il est nécessaire que les matières premières et les intrants utilisés soient accompagnés d’un certificat de qualité attestant leur utilisation, et l’industrie pharmaceutique doit assurer elle-même la qualité de l’eau pour l’utilisation de produits chimiques médicaux, et d’autres types de produits tels que : cosmétiques, parfums, insecticides, engrais, produits vétérinaires et une série de composants chimiques pour diverses industries.

Il convient de souligner que pour obtenir une qualité d’eau correcte et répondre aux exigences des entreprises pharmaceutiques, il faut intégrer des systèmes de purification de l’eau, capables de répondre aux méthodes d’obtention et de traitement de l’eau, et assurer la qualité des médicaments.

L’eau comme matière première pour le secteur pharmaceutique

En Amérique latine, comme dans le reste du monde, l’eau industrielle a de nombreuses utilisations, notamment comme matière première, jusqu’à son étude comme partie importante dans les systèmes de fabrication.

L’importance de l’eau dans l’industrie pharmaceutique est vitale et sa sécurité dépend dans une large mesure de la qualité du produit final. L’eau est préparée à partir d’eau potable, propre à la consommation humaine. Par conséquent, un premier niveau de décontamination, est celui qui constitue les réglementations étatiques ou régionales applicables dans chaque zone, pour obtenir de l’eau potable.

Par conséquent, l’industrie pharmaceutique doit avoir des niveaux de développement contrôlés, à portée de traitements de purification de l’eau, depuis les premiers stades du pré-traitement, jusqu’aux derniers stades de la purification.

En fonction de l’utilisation que l’industrie pharmaceutique fera de l’eau, des spécifications chimiques et/ou microbiologiques spécifiques seront requises, parmi lesquelles :

  • Eau purifiée : elle est utilisée pour la préparation de produits qui ont besoin d’eau de haute qualité biologique, mais qui ne nécessitent pas d’eau pour préparations injectables.
  • Eau Hautement Purifiée : Il est utilisé comme ingrédient dans les préparations pharmaceutiques qui nécessitent une eau de haute qualité biologique ; sauf si elles nécessitent une eau de qualité pour préparations injectables.
  • Eau pour préparations injectables: Il est utilisé comme excipient dans les préparations stériles destinées à l’administration par voie parentérale, dans le lavage de matériel d’utilisation pour préparations stériles et dans la préparation de certains produits chimiques.

Procédés utilisés pour la purification de l’eau

Pour obtenir une qualité d’eau correcte et répondre aux spécifications établies dans chaque cas, les entreprises pharmaceutiques doivent disposer d’équipements hautement qualifiés pour la purification, le stockage et la distribution de l’eau, et ainsi pouvoir certifier leurs systèmes de qualité. Pour ce faire, ils utilisent différents procédés d’obtention et de traitement de l’eau :

  • Filtration : Le traitement de l’eau par filtration est l’un des plus vastes du secteur du traitement de l’eau, car il englobe divers avantages de qualité. Ce processus, il s’agit d’une action mécanique dans laquelle on fait passer par un milieu filtrant un liquide, pour retenir les particules, substances ou solides en suspension qu’on veut éliminer du liquide à filtrer.
  • Échange ionique : Il permet la séparation d’espèces ioniques dissoutes, par leur transfert de la phase liquide à un matériau échangeur solide, dans lequel elles remplacent d’autres ions du même signe électrique, qui à leur tour passent à la phase liquide.
  • Osmose inverse: Il s’agit de la technologie des membranes qui utilise une membrane semi-perméable, pour la purification de l’eau, en éliminant les particules de taille ionique. Dans le phénomène d’osmose, la force motrice qui provoque le mouvement de l’eau, est le gradient de concentration du soluté, qui présente un sens inverse de celui du flux d’eau, c’est-à-dire que l’eau se déplace vers le côté de la membrane, où se trouve la solution concentrée.

Systèmes de purification de l’eau marque Kalstein

Chez Kalstein, nous fabriquons la technologie la plus complète dans des équipements de laboratoire qualifiés, pour répondre à toutes les exigences de nos clients. Dans ce cas, nous vous offrons les systèmes de purification de l’eau appartenant à la série YR, avec des caractéristiques générales, et attrayantes, comme ; Le capteur de niveau d’eau combiné avec la pompe de fond de puits permet des contrôles automatiques de production d’eau sur 5 niveaux. La capacité du réservoir d’eau comprend 30L et 60L. En outre, un réservoir d’eau ultra grand de 350 L est disponible pour des besoins spéciaux. Le réservoir d’eau est fabriqué par un moule cylindrique et un procédé de moulage par soufflage pour éviter la production de voile. Le matériau PE garantit des taux d’extraction faibles. En outre, nous vous proposons un large éventail de conseils, avec les meilleurs experts, pour rendre votre achat idéal et à d’excellents prix. Pour en savoir plus sur notre catalogue ICI

Publié le Laisser un commentaire

Systèmes de purification de l’eau : Facteur déterminant la qualité de l’eau

Fondamentalement, l’eau est la source la plus utilisée pour la production de processus spécifiques dans le laboratoire, et la conception de l’installation de systèmes de purification de l’eau, sont essentiels.

L’eau a des propriétés de polarité et de liaisons hydrogène, capables d’absorber et de dissoudre tout composé artificiel, qui sont préjudiciables à la santé. C’est pourquoi les mécanismes de purification sont essentiels pour les laboratoires, car leur grande pureté dans les processus analytiques peut réduire incroyablement le temps consacré à la résolution des problèmes causés par la contamination de l’échantillon ou de l’instrument.

Les systèmes de purification de l’eau les plus utilisés en laboratoire sont les systèmes d’échange d’ions, l’osmose inverse et le rayonnement ultraviolet.

Systèmes de purification de l’eau

Les laboratoires doivent avoir des systèmes de purification certifiés qui fournissent ce liquide dans un degré élevé de pureté. C’est pourquoi, vous pouvez atteindre une qualité d’eau constante pour les procédures de laboratoire, qui sont :

  • Systèmes d’échange d’ions : ils sont utilisés pour la déminéralisation et la déionisation de l’eau, et éliminer les ions indésirables pour les remplacer par des ions souhaitables. Ces systèmes d’échange d’ions sont efficaces pour obtenir de l’eau propre pour une utilisation en laboratoire, grâce à la régénération par déionisation à l’acide et à la base.
  • Osmose Inverse: ces systèmes envoient de l’eau à haute pression, à travers des couches de membranes semi-perméables qui filtrent les minéraux et les micro-organismes indésirables de l’eau d’alimentation. En général, ils absorbent de plus grands fragments contaminés, comme le chlore, et dépendent des membranes pour éliminer de plus petits contaminants.
  • Lumière UV : Le traitement à l’eau UV, fonctionne en dirigeant l’eau d’alimentation à travers les lumières ultraviolettes, avant qu’il ne soit finalement déchargé du robinet. La lumière de désinfection, doit être sur la longueur d’onde parfaite, pour éradiquer les microbes qui sont présents dans l’eau potable. Ils sont efficaces pour éliminer les organismes biologiques tels que les virus, les bactéries, les kystes, les protozoaires, les champignons, etc.

Facteurs de détermination de l’eau

L’identification et la quantification des polluants dissous se font par des méthodes très spécifiques en laboratoire, car ce sont ces polluants qui sont associés à des risques pour la santé.

La qualité de l’eau est déterminée par différents paramètres et facteurs vitaux pour sa purification, parmi lesquels :

  • Acidité : elle est mesurée par le nombre de transformations à un PH donné. Il s’agit d’un ordre ajouté à l’eau lorsque sa composition chimique est connue.
  • Conductivité : mesure le volume conducteur de courant électrique. La présence de solides dissous inorganiques comme le chlorure, le nitrate, le phosphate, entre autres, est nécessaire, car elle augmente la conductivité de l’eau.
  • Métaux : La présence de certains métaux est essentielle, et d’autres peuvent affecter négativement l’eau utilisée pour les procédés pharmaceutiques.

La qualité de l’eau peut également être déterminée par un certain nombre d’analyses quantitatives en laboratoire, telles que le pH, les solides totaux (TS), la conductivité et la contamination microbienne.

Le pH est la valeur qui détermine si une substance est acide, neutre ou basique, calculée le nombre d’ions hydrogène présents. Les solides totaux (ST) sont la somme de tous les solides dissous et suspendus dans l’eau. Lorsque l’eau est analysée pour les ST, l’échantillon est séché et le résidu pesé après. ST peuvent être à la fois les substances organiques et inorganiques, les micro-organismes et les particules plus grandes comme le sable et l’argile. Et la conductivité, cela signifie la transmission de l’énergie par les ions. La mesure de la conductivité de l’eau, peut fournir une vision claire du groupement des ions dans l’eau, car l’eau, est naturellement tenace à la conduite de l’énergie.

Systèmes de purification de l’eau marque Kalstein

Chez Kalstein, nous sommes dotés de la technologie la plus complète dans des équipements de laboratoires formés, pour répondre à toutes les exigences de nos clients. Dans ce cas, nous vous offrons les systèmes de purification de l’eau appartenant à la série YR, avec des caractéristiques générales, et attrayantes, comme ; possède une fonction de recirculation, pour assurer toujours une qualité d’eau pure désirable. Les technologies UV, de microfiltration et de désinfection facile garantissent des bactéries optimales pureté de moins de 1 UFC / ml. En outre, nous vous proposons un large éventail de conseils, avec les meilleurs experts, pour rendre votre achat idéal et à d’excellents prix. Pour en savoir plus sur notre catalogue ICI

Publié le Laisser un commentaire

Systèmes de purification de l’eau: ionisation

Dans tout laboratoire, nous avons besoin de l’utilisation d’eau potable pour remplir certaines fonctions de base en leur sein, telles que: solutions de réparation, lavage en toute sécurité des matériaux de laboratoire, effectuer des expériences; il existe plusieurs processus qui sont effectués pour obtenir de l’eau potable et ultrapure, certains sont utilisés combinés, cependant, l’un de ces processus est le système de purification de l’eau utilisant le processus de déionisation,  permettant d’obtenir de l’eau exempte d’ions lâches.

La déionisation est un processus qui fonctionne en remplaçant les molécules négatives et positives dans l’eau par des molécules d’hydrogène et d’hydroxyle négatives, libérant ainsi de l’eau à partir d’éléments tels que le sodium, le calcium, le fer, le cuivre, entre autres; en obtenant cette eau désionisée, nous pouvons l’utiliser pour des expériences scientifiques, ou dans des processus industriels, en soulignant que ce système n’élimine pas les particules organiques telles que les bactéries et les virus, ni les contaminants organiques.

Désionisée

Cette eau est un liquide exempt de cations tels que le sodium, le calcium, le fer, le cuivre, entre autres, et d’anions libres tels que le carbonate, le fluorure, le chlorure et autres; l’eau désionisée peut changer son pH facilement pour être stockée, selon certains experts, il est important de savoir que l’eau désionisée en ne transportant pas de sels si elle est consommée directement par l’homme provoque une anémie nocive,  parce que le dioxyde de carbone se dissout facilement et acidifie l’eau, il serait donc dangereux pour le corps.

L’utilisation de cette eau estlimitée aux laboratoires, où les ions lâches peuvent provoquer des altérations dans les résultats requis, il existe un grand nombre d’applications de cette eau dans les industries, la recherche, les expériences, d’autres chercheurs soulignent que c’est un mythe que cette eau est nocive pour la santé, bien sûr, elle est en consommation limitée.

Processus de déionisation de l’eau

Pour la déionisation de l’eau nécessite divers équipements à haute efficacité, contrôlés par des capteurs, des équipements de mesure, des systèmes de contrôle automatisés, des écrans numériques pour surveiller le processus de déminéralisation de l’eau, si vous souhaitez acquérir l’un des meilleurs, vous pouvez le faire, en visitant notre site Web  https://kalstein.net/es/,chez KALSTEIN, nous serons toujours à votre disposition pour vous offrir le meilleur équipement de purification de l’eau.

Des résines échangeuses d’ions spécialement fabriquées sont utilisées, le processus se produit par l’écoulement de l’eau distillée sur un lit de pierres contenant la résine, les ions dans l’eau se lient à la résine, ce processus filtre les sels minéraux hors de l’eau, il existe des variations dans le processus, en fonction de l’équipement à utiliser,  dans certaines modalités, ils répètent ce processus un certain nombre de fois.

Utilisations et applications de l’eau désionisée

L’eau désionisée est utilisée dans de nombreux domaines de recherche et scientifiques, en raison de la nécessité d’effectuer des expériences sans ions qui peuvent affecter les résultats requis, elle est également utilisée dans les laboratoires qui ont besoin d’eau qui ne conduit pas l’électricité,de sorte que ces systèmes de purification de l’eau pardéionisation sont utilisés dans des applications allant de la réutilisation de l’eau au polissage dans les industries pharmaceutiques et de laboratoire,  dans les applications de chaudières/turbines à haute pression.

Le traitement de l’eau peut être bénéfique dans les machines de refroidissement et d’onction ainsi que dans d’autres applications, la fabrication de produits pharmaceutiques, de cosmétiques et d’aliments transformés, également utilisés dans les lavages de voitures pour le rinçage final, pour les tests en laboratoire et dans les centrales électriques; les industries textiles, l’industrie chimique, les hôpitaux, les automobiles et les batteries, les usines d’échange d’ions, les brasseries, le secteur pétrolier et gazier, entre autres.

Types de systèmes de déionisation de l’eau

  • Déionisation par lit mixte.
  • Par échange d’ions.

 

KALSTEIN via le site web, nous sommes un fabricant d’équipements de laboratoire de couverture internationale avec les meilleures offres de vente  achat en ligne, nous pouvons vous conseiller sur le meilleur système de purification d’eau correspondant principalement à la gamme d’applications pour lesquelles son utilisation est requise; si vous avez des doutes sur celui à acheter ou à installer,  nous vous aiderons, en plus de vous offrir les meilleurs produits ICI

Publié le Laisser un commentaire

Comment est l’entretien des distillateurs d’eau?

Les distillateurs nous permettent d’effectuer la purification de l’eau potable, à travers des processus consécutifs et contrôlés de vaporisation et de refroidissement. Ces événements permettent la séparation des molécules d’eau, d’autres molécules ou éléments qui se trouvent dilués.

Les opérations de maintenance d’un distillateur dépendront de la conception et de la capacité de l’équipement. En outre, la conception variera en fonction des volumes d’eau distillée, requis dans chaque établissement. L’entretien régulier du distillateur nous permettra de disposer d’un équipement propre, qui fonctionne correctement et augmentera la durée de vie de l’appareil.

Lorsqu’un distillateur est installé dans des endroits où l’eau est dure, il peut accumuler des incrustations dans le réservoir d’ébullition. Si ces incrustations atteignent une épaisseur considérable, elles favorisent la surchauffe de l’équipement. L’entretien régulier du distillateur, y compris le nettoyage, empêche l’accumulation d’incrustations. Pour les équipements dont la conception le permet, il est recommandé de nettoyer le réservoir d’ébullition, après chaque distillation.

Parties d’un distillateur d’eau

De manière générale, on peut dire qu’il est constitué d’un générateur de vapeur ou d’un réservoir d’ébullition, de résistances d’immersion, de sortie d’eau de refroidissement, de condensateur, de filtre et de réservoir d’eau distillée.

Le réservoir d’ébullition est le réservoir où l’eau qui sera distillée est stockée. Il dispose de l’appareil qui fournit l’eau au réservoir, ainsi que des contrôles de niveau, de débit et de qualité de l’eau d’alimentation.

Les résistances d’immersion sont des dispositifs qui génèrent de la chaleur par l’électricité. Elles sont recouvertes d’une couche de céramique et protégées par un revêtement métallique. La sortie d’eau de refroidissement, est le composant du distillateur, qui transfère l’eau utilisée pour condenser la vapeur d’eau. Le condensateur est le dispositif qui permet à la vapeur de refroidir et de revenir à la phase liquide.

Le filtre est situé à la sortie du condensateur ou du collecteur et sert à éliminer les saveurs ou les particules présentes dans l’eau condensée. Le réservoir d’eau distillée est l’endroit où l’eau est recueillie après distillation.

Entretien du distillateur d’eau

Comme on l’a vu plus haut, le fonctionnement de l’entretien dépend de la conception et de la capacité du matériel. D’une manière générale, on peut dire qu’il existe différentes opérations de maintenance, qui varient selon la fréquence à laquelle elles sont effectuées et la composante de l’équipement où elles sont effectuées. Par exemple, il est recommandé que l’inspection et le nettoyage du réservoir de générateur de vapeur soient effectués tous les mois. Alors que l’opération pour le changement du filtre à charbon actif, il est recommandé d’effectuer sur une base trimestrielle. En outre, la routine pour le nettoyage du condensateur, sera effectuée à une fréquence annuelle. Quant à la stérilisation du réservoir de stockage d’eau distillée, elle est occasionnelle. Les deux opérations de maintenance les plus fréquentes sont décrites ci-dessous.

Entretien du générateur de vapeur ou du réservoir d’ébullition

  • Nous devons effectuer une vérification visuelle des parois intérieures et des résistances d’immersion, dans la recherche de dépôts de solides. La qualité de l’eau avec laquelle le distillateur est alimenté aura une incidence sur la quantité de réservoirs présents. Si l’accumulation de réservoirs est avérée, nous devons nettoyer pour éviter de endommager les résistances d’immersion.

Pour le nettoyage des réservoirs accumulés, il est nécessaire d’utiliser un produit chimique, conçu à cet effet. Ensuite, l’eau contenue dans le réservoir d’ébullition doit être drainée jusqu’à ce que le niveau soit situé à 10 cm au-dessus de la sonde de niveau ou de la résistance d’immersion, pour s’assurer que tous les éléments du réservoir d’ébullition sont immergés dans l’eau.

  • Ajouter le produit chimique recommandé et mélanger soigneusement.
  • Laisser le produit agir toute la nuit ou conformément aux instructions du fabricant.
  • Remuer les sédiments dans le temps recommandé par le fabricant du produit chimique.
  • Drainer le contenu du réservoir, ajouter de l’eau propre, laver et vidanger à nouveau en assurant l’élimination totale des déchets minéraux enlevés et du produit chimique.
  • Fonctionnement normal de l’ordinateur.

Changement du filtre à charbon actif

Il s’agit généralement d’un composant facile à remplacer. Le processus est le suivant:

  • Dévisser le capot du filtre et retirer l’élément filtrant utilisé.
  • Installer un nouvel élément filtrant, avec les mêmes caractéristiques que l’original.
  • Réinstallez le capot du filtre.

Distillateurs Kalstein

À Kalstein, nous proposons une grande variété de distillateurs d’eau de la série YR. Vous pouvez choisir celui qui correspond le mieux à vos besoins. L’équipement de distillation d’eau Kalstein fonctionne de manière automatisée et est donc facile à utiliser. Ils sont conçus avec une cuve en verre sur le dessus, ce qui permet l’observation du processus de distillation. Ils favorisent les économies d’eau et d’énergie et disposent d’un système de protection pour les surcharges électriques et, en outre, d’une fonction de protection dans les cas où l’alimentation en eau diminue ou est interrompue. Pour plus d’informations sur les distillateurs Kalstein, visitez le lien ICI

Publié le Laisser un commentaire

Utilisation des distillateurs d’eau pour la transformation des aliments

Dans l’industrie alimentaire, l’eau a de nombreuses utilisations, depuis la transformation des aliments, la fabrication de glace, le nettoyage quotidien des installations et des surfaces, jusqu’au lavage des mains. Lorsqu’elle est utilisée pour la fabrication d’aliments et de boissons, la pureté de l’eau utilisée aura une influence directe sur la qualité des aliments et des boissons.

Si l’eau est incorporée comme ingrédient dans la fabrication des aliments, nous devons la considérer comme une matière première de plus. Dans ce cas, si vous ne possédez pas les caractéristiques chimiques et microbiologiques appropriées, vous pouvez favoriser des conséquences indésirables telles que:

  • Détérioration des propriétés organoleptiques de la denrée alimentaire.
  • Diminution de la valeur nutritive.
  • Réactions chimiques indésirables dans l’aliment.
  • Être le véhicule de maladies transmises par les aliments.

Il est donc essentiel de garantir la qualité de l’eau utilisée lors de la transformation des aliments. Elle doit satisfaire à un certain nombre d’exigences d’hygiène et de salubrité, qui permettent d’assurer la sécurité des denrées alimentaires transformées.

Il existe des spécifications de qualité et de sécurité de l’eau pour l’industrie alimentaire. Bien que les normes sanitaires varient d’un pays à l’autre, les niveaux de tolérance pour les polluants de l’eau sont généralement assez similaires, ce qui garantit la santé des consommateurs dans le monde entier.

D’une manière générale, la qualité de l’eau nécessaire à la transformation des aliments est la même que celle exigée pour l’eau de consommation humaine, c’est-à-dire l’eau potable. Toutefois, il convient d’analyser le type de produit à élaborer, étant donné qu’il existe des aliments dans lesquels il est plus facile de cultiver et de développer des micro-organismes. Par exemple, les produits à forte teneur en protéines, tels que les produits laitiers.

Il existe également des produits dans lesquels la qualité de l’eau nécessaire à sa fabrication dépasse les exigences d’une eau potable normale. Par exemple, l’industrie du nectar. Dans ce type de produit, les traces d’impuretés de l’eau peuvent réagir avec d’autres constituants du produit. Par ailleurs, l’eau utilisée dans la fabrication de produits laitiers doit être de haute pureté, de nature molle et stérile. En plus de ce qui est mentionné dans les lignes ci-dessus, il est possible que l’eau fournie par les services d’eau ne réponde pas aux normes de qualité exigées par l’industrie alimentaire.

Dans ces situations, l’industrie alimentaire doit assurer la qualité et la pureté de l’eau qu’elle utilisera. Pour cela, il existe différentes méthodes qui permettent le traitement de l’eau, le choix du plus approprié, se fonde sur deux aspects, la qualité de l’eau que nous devons traiter et le degré de pureté que nous voulons atteindre dans l’eau.

Parmi les méthodes de traitement de l’eau disponibles, une des plus efficaces est la distillation. Il consiste en des processus consécutifs et contrôlés de vaporisation et de refroidissement de l’eau, ce qui permet la séparation des molécules d’eau, d’autres molécules ou éléments qui se trouvent dilués. Ce processus est possible avec l’utilisation d’un équipement appelé distillateur.

Distillateur d’eau et brève explication de la distillation

La conception de ce dispositif dépendra des volumes d’eau requis dans l’industrie alimentaire. De manière générale, on peut dire qu’il est constitué d’un générateur de vapeur ou d’un réservoir d’ébullition, de résistances d’immersion, de sortie d’eau de refroidissement, de condensateur, de filtre et de réservoir d’eau distillée.

Ce processus commence par le chauffage de l’eau jusqu’à atteindre le point d’ébullition, dans le récipient appelé générateur de vapeur ou chambre d’ébullition ; puis, la vapeur produite est captée et condensée dans une chambre de condensation ; puis, l’eau fraîchement condensée, est filtrée et stockée dans le réservoir d’eau distillée. Pendant la distillation, la plupart des composés inorganiques et des molécules non volatiles ne s’évaporent pas avec l’eau et restent dans la chambre d’ébullition. Cependant, certains composés organiques dont les points d’ébullition sont inférieurs à ceux de l’eau peuvent contaminer à nouveau l’eau, une fois qu’elle a été condensée à sa forme liquide. Par exemple, le benzène. Mais cet inconvénient est résolu avec l’utilisation du filtre.

Distillateurs Kalstein

Chez Kalstein, nous mettons à la disposition de nos clients une grande variété de distillateurs d’eau, inclus dans la série YR. Vous pouvez choisir celui qui correspond le mieux aux besoins de votre établissement. L’équipement de distillation d’eau Kalstein fonctionne de manière automatisée et est donc facile à utiliser. Ils sont conçus avec une cuve en verre sur le dessus, ce qui permet l’observation du processus de distillation. Ils favorisent les économies d’eau et d’énergie et disposent d’un système de protection pour les surcharges électriques et, en outre, d’une fonction de protection dans les cas où l’alimentation en eau diminue ou est interrompue. Pour plus d’informations sur les distillateurs Kalstein, visitez le lien ICI

Publié le Laisser un commentaire

Utilisation des distillateurs d’eau pour la cosmiatrie

La cosmiatrie est une discipline orientée vers les soins cosmétiques de la peau, à la fois saine et malade. En plus d’améliorer l’apparence de la peau, il peut corriger différents problèmes dermatologiques qui conduisent à des troubles esthétiques. Parmi ceux-ci, l’acné, les cicatrices, les taches causées par le soleil ou par des maladies métaboliques et des médicaments. En outre, il participe au développement et à la formulation de produits cosmétiques de qualité supérieure.

Dans les établissements qui fournissent des services de cosmétiques et de cosmétiques, il est essentiel de respecter les exigences de propreté et de qualité de l’eau, nécessaires pour prévenir les risques d’infections chez les clients et assurer la qualité microbiologique des produits formulés.

Tous les équipements et ustensiles destinés aux procédures du visage et du corps doivent être lavés et désinfectés avant et après utilisation. De même, dans la fabrication des produits cosmétiques, il convient d’utiliser des matières premières de qualité, ainsi que des ustensiles et des emballages propres et désinfectés.

Un élément essentiel pour le nettoyage et la désinfection des ustensiles et des emballages est l’eau de qualité. Il est également essentiel pour la préparation des différents produits cosmétiques.

Une façon d’obtenir de l’eau de qualité est par distillation. Cette procédure, nous permet de traiter l’eau potable et d’éliminer une grande quantité de polluants. L’efficacité de la distillation dépendra des contaminants présents dans l’eau.

La distillation permet d’éliminer de l’eau une grande variété de composés inorganiques, y compris les métaux tels que le plomb, le fer, les sels de calcium et de magnésium, qui donnent de la dureté à l’eau, des nitrates, du sodium et une diversité de matériaux dissous, en plus des virus, bactéries et autres micro-organismes.

En conséquence, la distillation est un traitement de purification à haute efficacité, qui nous permet d’obtenir de l’eau de qualité pour les différents procédés de nettoyage et de désinfection des équipements et ustensiles utilisés dans la cosmiatrie, en plus de servir à la préparation de produits cosmétiques. Le processus de distillation est réalisé avec un équipement appelé distillateur.

Distillateur d’eau et brève explication de la distillation

Le distillateur est un équipement qui effectue la purification de l’eau potable, à travers des processus consécutifs et contrôlés de vaporisation et de refroidissement. La vaporisation permet de séparer les molécules d’eau, d’autres molécules ou éléments qui se trouvent dilués.

La conception de ce dispositif dépendra des volumes d’eau requis dans l’établissement. De manière générale, on peut dire qu’il est constitué d’un générateur de vapeur ou d’un réservoir d’ébullition, de résistances d’immersion, de sortie d’eau de refroidissement, de condensateur, de filtre et de réservoir d’eau distillée.

Ce processus commence par le chauffage de l’eau jusqu’à atteindre le point d’ébullition, dans le récipient appelé générateur de vapeur ou chambre d’ébullition; puis, la vapeur produite est captée et condensée dans une chambre de condensation; puis, l’eau fraîchement condensée, est filtrée et stockée dans le réservoir d’eau distillée. Pendant la distillation, la plupart des composés inorganiques et des molécules non volatiles ne s’évaporent pas avec l’eau et restent dans la chambre d’ébullition.

Par ailleurs, certains composés organiques dont les points d’ébullition sont inférieurs à ceux de l’eau peuvent contaminer à nouveau l’eau, une fois qu’elle a été condensée à sa forme liquide. Par exemple, le benzène.

Distillateurs Kalstein

Chez Kalstein, nous mettons à la disposition de nos clients une grande variété de distillateurs d’eau, inclus dans la série YR. Vous pouvez choisir celui qui correspond le mieux aux besoins de votre établissement. L’équipement de distillation d’eau Kalstein fonctionne de manière automatisée et est donc facile à utiliser. Ils sont conçus avec une cuve en verre sur le dessus, ce qui permet l’observation du processus de distillation. Ils favorisent les économies d’eau et d’énergie et disposent d’un système de protection pour les surcharges électriques et, en outre, d’une fonction de protection dans les cas où l’alimentation en eau diminue ou est interrompue. Pour plus d’informations sur les distillateurs Kalstein, visitez le lien ICI