Publié le Laisser un commentaire

La microscopie électronique pour connaître la structure chimique des aliments

La microscopie électronique est une méthode efficace pour évaluer la nature chimique des ingrédients et fournit des informations complémentaires pour les analyses chimiques. Ce type d’étude appliquée à la science et à la technologie des aliments vise à fournir des données sur la qualité des nutriments présents; à détecter les irrégularités dans leur structure physique; à détecter le niveau de transformation des composants dans l’aliment; à détecter les contaminants et la croissance microbiologique; à déterminer la teneur en graisses, entre autres.

Qu’est-ce qu’un microscope électronique et comment il fonctionne?

Les microscopes électroniques sont des instruments très utiles dans la science des aliments. Ce type d’instrument permet de visualiser des images à des niveaux supérieurs par rapport aux microscopes optiques. Dans l’industrie, ils sont souvent utilisés pour le contrôle de la qualité et l’analyse des défauts de processus. Dans la technologie alimentaire, il est utilisé pour un nombre sans fin d’applications, y compris l’analyse des textures, des structures rhéologiques, et des mécanismes biologiques dans les aliments; et les contaminants présents dans les produits tels que les fibres, les agents pathogènes, etc.

Le principe de son fonctionnement est d’utiliser des électrons au lieu de la lumière visible. Comme la longueur d’onde des électrons est beaucoup plus faible que celle des photons, ils sont utilisés pour la recherche d’ultrastructures de variétés de spécimens. Les électrons sont accélérés à grande vitesse, et ils impactent l’échantillon d’une manière équivalente à la façon dont la lumière pourrait l’éclairer, en conséquence certains électrons sont réfléchis par l’échantillon et d’autres le traversent. Les images sont appelées micrographies, et elles sont capturées par des appareils photo numériques spécialisés et des enregistreurs d’images qui détectent les électrons et construisent l’image.

Types de microscopes électroniques

Il existe deux types de microscopes électroniques, parmi lesquels on peut souligner les détails suivants:

  • Microscope électronique de transmission (MET): dans ce type de microscope, un mince faisceau d’électrons est accéléré à grande vitesse et conduit vers l’échantillon par les lentilles électromagnétiques, de telle sorte qu’en impactant cet échantillon, ils parviennent à traverser et à produire une dispersion sur différentes trajectoires. Les électrons capturés par le détecteur donnent lieu à l’image de haute résolution, qui est augmentée et projetée sur un écran fluorescent pour être visualisée. Cette technique est utile pour déterminer les détails de la structure interne de l’échantillon.
  • Microscope électronique à balayage (MEB): le principe de fonctionnement de ces microscopes consiste à balayer la surface de l’échantillon à analyser avec un faisceau d’électrons accélérés dans leur champ électrique par une différence de potentiel. Ensuite, à l’aide d’un détecteur d’électroaimants, on fait un scannage en parcourant les différents points de la surface. Dans ce processus d’irradiation, une partie de l’énergie initiale des électrons est transformée en chaleur ou en émissions de rayons X, l’émission d’électrons secondaires se produit également. Ce type de microscopes produit des images haute résolution et une grande profondeur de champ de la surface de l’échantillon.

Parties d’un microscope électronique

Les microscopes électroniques se composent principalement de:

  • Source d’électrons: aussi appelé canon à électrons, il serait l’équivalent de la source de lumière d’un microscope optique. C’est un filament de tungstène qui sert à générer et diriger un faisceau d’électrons vers l’échantillon. Le filament est chauffé jusqu’à ce que le niveau énergétique des électrons de ses atomes soit tel qu’ils peuvent être libérés puis dirigés.
  • Lentilles électromagnétiques: dans le cas des microscopes électroniques, ces lentilles produisent des champs électriques et magnétiques qui permettent à la trajectoire des électrons de diverger ou de converger. De telle sorte que sa fonction est de dévier la trajectoire dans la chambre à vide.
  • Chambre à vide: sa fonction est d’empêcher les électrons d’interagir avec les molécules d’air, sinon il est impossible de déterminer la trajectoire des électrons.
  • Détecteur ou écran fluorescent: dépend du type de microscope. S’il s’agit d’un microscope électronique à balayage, le détecteur est un capteur dont la fonction est de recueillir et de mesurer les informations des électrons qui rebondissent de l’échantillon. S’il s’agit d’un microscope électronique à transmission, c’est l’écran fluorescent qui recueille les informations des électrons qui traversent l’échantillon.
  • Exemple de système de numérisation: système intégré d’acquisition de données, d’enregistrement, de logiciel et de matériel, qui est responsable de l’exploitation et du contrôle du microscope, ainsi que du traitement de l’information, de l’analyse et de l’enregistrement des images capturées.

 

Chez KALSTEIN nous sommes FABRICANTS, nous vous offrons des microscopes électroniques avec la technologie de pointe. Si vous souhaitez en savoir plus sur nos équipements, sur le PRIX, l’ACHAT ou la VENTE, visitez notre catalogue ICI

Publié le Laisser un commentaire

Qu’est-ce qu’un microscope composite?

La plus grande avancée dans le monde scientifique, est venue avec l’arrivée du microscope optique, qui n’est qu’un instrument qui permet l’observation d’objets microscopiques, c’est-à-dire qu’ils ne peuvent pas être vus à l’oeil nu par l’oeil humain, cette fonction est grâce à un système optique formé par des lentilles qui augmentent l’image que l’utilisateur visualise.

Le fondement de ces équipements est la présence de lentilles qui changent la direction des rayons de lumière, comme les convergents ou divergents, avec ceux-ci on peut obtenir des images augmentées. Un autre élément fondamental, sans lequel ils ne pourraient pas travailler, est la lumière, c’est pourquoi les microscopes optiques sont équipés d’un projecteur de lumière ou une lampe sur le fond. Il existe plusieurs types de microscopes, dont le composé, dont nous parlerons ci-dessous.

Microscopes composites

Ils sont un type de microscope optique qui remplit la fonction de tout équipement de ce type, créer une image augmentée d’un échantillon, la différence de ceux-ci, par rapport aux microscopes simples, est qu’ils possèdent plus d’une lentille. En fait, les microscopes composites peuvent agrandir une image jusqu’à environ 1 000 fois.

Ils sont utilisés pour évaluer des échantillons qui ne peuvent être vus à l’oeil nu, tels que des cellules, des tissus d’animaux et de végétaux, des bactéries et d’autres organismes microscopiques. Il existe un type particulier de microscopes composés, connus sous le nom de loupes binoculaires et utilisés pour observer les détails des organismes macroscopiques, car ils peuvent être agrandis jusqu’à 40 fois. Les microscopes optiques sont utiles dans de nombreux domaines, comme la biologie ou la médecine, entre autres. Certaines de ses utilisations comprennent :

 

  • En bio-analyse, pour sang, selles ou urines.
  • En biologie, pour étudier divers êtres vivants microscopiques comme les virus, les bactéries, le zooplancton, le phytoplancton, entre autres.
  • En histologie, pour observer les tissus.

 

Système optique du microscope composite

 

Le système optique, qui est composé de deux systèmes de lentilles connectées, est chargé de produire l’image agrandie du microscope composite. Ces systèmes sont les cibles et les oculaires. L’image atteint d’abord la cible, puis celle-ci la projette dans les oculaires, qui l’agrandissent ensuite, à travers ces derniers, il est possible de voir l’image:

  • Objectifs: ils sont situés sur une pièce pivotante connue sous le nom de revolver porte-objectifs. Il y a plusieurs grossissements, les plus courants sont 4X, 10X, 20X, 40X et 60X, il existe des microscopes avec des objectifs d’augmentation de 100X, ceux-ci sont connus comme des objectifs d’immersion et ont besoin d’un liquide spécial pour être utilisé. Les objectifs doivent être alignés avec les oculaires pour fonctionner.
  • Oculaires: ils sont situés au sommet du microscope, c’est là que l’oeil s’approche pour effectuer l’observation. Ils se caractérisent par leur forme cylindrique et par leur formation de plusieurs lentilles coaxiales. De même que les objectifs, les oculaires ont également l’augmentation, il peut généralement être 5X, 10X ou 15 X, il existe également 2X mais ils sont moins communs.

Dans de nombreux travaux, il est nécessaire de signaler l’augmentation à laquelle un échantillon donné a été observé, c’est pourquoi il est très important que les équipes aient marqué cette valeur. Pour calculer l’augmentation à laquelle un échantillon est affiché, il suffit de multiplier l’objectif sur lequel il a été travaillé par l’augmentation de l’oculaire, par exemple, si l’objectif 100X a été utilisé et que l’oculaire est 15X, la valeur totale est une augmentation de 1500 fois ou 1500X.

 

Microscopes composites de marque Kalstein

 

Si vous souhaitez acheter un microscope composite, nous fabriquons à Kalstein ces appareils et de nombreux autres équipements de laboratoire et cliniques. Nos modèles ont les meilleurs PRIX du marché et sont également dotés d’une haute technologie et de qualité. Dans nos modèles de microscopes, vous pouvez trouver la série YR avec un système optique à haute transmission, avec un design combiné de base et de bras et avec une large gamme d’accessoires qui en font un instrument idéal pour la biologie, la bactériologie, l’histologie, l’immunologie et la pharmacologie.

Au moment de faire votre ACHAT avec nous, nous vous assurons que vous serez conseillé à tout moment afin que vous puissiez choisir le modèle qui correspond le mieux à ce que vous recherchez. Si vous souhaitez consulter notre catalogue de microscopes, cliquez sur le lien suivant: ICI

Publié le Laisser un commentaire

Microscope : Halogène vs. LED

Les microscopes à haute puissance sont souvent incapables de fournir des images d’excellente qualité en raison d’une mauvaise utilisation des sources lumineuses, ce qui conduit généralement à un éclairage inadéquat de l’objet. Vous devez tenir compte du fait que tout échantillon correctement éclairé doit être exempt d’éblouissement et que la lumière doit être diffusée uniformément dans le champ visuel.

Quelles sont les principales sources d’éclairage d’un microscope ?

Lampes halogènes : L’éclairage halogène fournit une lumière blanche, ce qui est recommandé pour la plupart des utilisations de microscope. Mais comme il s’agit d’un type de lumière chaude, ce n’est pas une bonne idée de l’utiliser pour observer des spécimens vivants.

Lampes LED : L’utilisation d’un microscope avec éclairage LED est une bonne alternative à l’halogène, car la lumière qu’il émet est de teinte bleue et la température n’affecte pas l’objet observé.

Lampes à lumière ultraviolette : Dans un microscope qui utilise la lumière ultraviolette, il obtient un rayonnement d’une longueur d’onde d’environ 200 nm, ce qui fournit un pouvoir de résolution supérieur à celui de la lumière visible. Ce type d’éclairage est invisible à l’œil humain, il n’est pas capté par la rétine et il est également très nocif ; c’est pourquoi l’image n’est pas observée directement, au contraire elle doit être visualisée au moyen de la fluorescence, de la photographie ou d’un capteur numé

Comment fonctionnent les lampes LED ?

La technologie LED offre de nombreux avantages qui ont également d’énormes avantages en microscopie. Une diode électroluminescente (DEL) est un dispositif semi-conducteur qui émet de la lumière lorsqu’une tension est appliquée à ses bornes (électroluminescence). Contrairement aux ampoules à filament classiques, les sources LED sont une source de lumière « froide » (elles ne génèrent aucune chaleur) et fournissent une lumière de haute intensité similaire aux ampoules halogènes. Les lampes LED nécessitent très peu d’entretien et ont une longue durée de vie. Elles sont également plus efficaces que les ampoules au tungstène dans la quantité d’énergie qu’elles convertissent en lumière.

La lumière LED blanche est particulièrement utile comme source d’éclairage en microscopie et est produite en ajoutant des phosphores aux LED bleues. L’éclairage LED peut être placé sur un microscope en forme d’anneau pour permettre un éclairage multidirectionnel.

Quelles sont les principales applications de l’éclairage LED ?

Les lampes LED peuvent produire une lumière blanche brillante de haute intensité pour produire un excellent éclairage pour diverses tâches d’imagerie. Il a l’avantage d’être une lumière froide et ne peut donc pas endommager les échantillons sensibles à la chaleur ou provoquer des changements de focalisation induits par la température, ce qui peut avoir un impact sur la précision des applications de métrologie. La possibilité de sélectionner une lumière directionnelle à partir de l’anneau d’éclairage à LED offre la possibilité de créer des ombres ou des bords pour les applications de mesure et d’inspection. Le système permet d’observer des bords à très faible contraste qui sont généralement invisibles sous la lumière incidente.

Avantages de l’éclairage LED

Lumière nette et naturelle pour une variété d’applications de lumière incidente.

Consomme moins d’énergie

Dure plus longtemps que les lampes halogènes, économisant de l’énergie et de l’argent.

Chez Kalstein, nous vous proposons des microscopes innovants de la plus haute technologie et qualité. C’est pourquoi nous vous invitons à consulter ICI