Publié le Laisser un commentaire

Importance du microscope pour détecter le cancer du col de l’utérus

Le cancer du col de l’utérus, le cancer du col de l’utérus ou le cancer du col de l’utérus sont parmi les premières causes de mortalité oncologique chez les femmes dans le monde. C’est un type de cancer causé dans la plupart des cas par le papillomavirus humain (HPV). Il s’agit d’une lésion qui consiste en la présence de cellules malignes dans les tissus du col de l’utérus, qui se forme généralement lentement au fil du temps jusqu’à ce que les cellules anormales deviennent cancéreuses, se reproduisent et se propagent vers les zones plus profondes de l’utérus. La plupart des cas de cancer du col de l’utérus peuvent être évités grâce à des programmes de santé visant à détecter les lésions précancéreuses pour le traitement, y compris le test de Papanicolaou et les biopsies.

Tests précancéreux basés sur l’utilisation du microscope

Le test de Papanicolaou a été suggéré pour la première fois par le médecin grec George Papanicolaou en 1928, 15 ans plus tard, il a été accepté par la communauté médicale dans son ensemble. Une monographie de 1943 fournit une description détaillée de la manière dont le dépistage doit être effectué. Le développement de cette méthodologie l’a conduit à être l’inventeur de la « cytologie vaginale », étant un pionnier de la cytopathologie et du dépistage précoce du cancer.

Le dépistage est effectué par des analystes qui, à l’aide d’un microscope optique, examinent l’échantillon de cellules à la recherche de signes de malignité. Cette méthode est utilisée pour détecter les changements dans les cellules résultant du Papillomavirus Humain. L’échantillon est prélevé par un spécialiste médical à l’aide d’une spatule ou d’une brosse pour gratter doucement le matériau cellulaire, puis placé sur une lame de verre d’environ 25 × 50 mm. Les cellules sont colorées, fixées et examinées. Les échantillons anormaux sont traités en laboratoire à l’aide d’un microscope à faible puissance (colposcope) pour observer la réflectivité des tissus. Cette procédure permet non seulement de trouver des tests de cancer invasifs, mais aussi de détecter les précurseurs du cancer, ce qui permet un traitement précoce et efficace.

La biopsie est une autre méthode d’analyse fréquemment utilisée pour diagnostiquer un certain type de cancer. Il s’agit d’analyser la morphologie et la structure des cellules ou tissus du col de l’utérus à travers le microscope. La pratique de cette étude est la seule façon de déterminer si une zone anormale est un cancer. Pour cela, un petit fragment de tissu est retiré de la zone apparemment blessée.

Utilisation du microscope pour le dépistage du cancer du col de l’utérus

Les technologies optiques à haute résolution peuvent améliorer la précision et la disponibilité des tests de dépistage du cancer du col de l’utérus, qui permettent d’identifier les changements dans l’architecture des tissus, la morphologie cellulaire et la composition biochimique. Le microscope fournit un diagnostic hautement sensible et spécifique sur les zones suspectes. En outre, il existe des techniques histologiques telles que la coloration qui permet l’utilisation d’agents colorants pour mettre en évidence les changements dans les tissus.

La plupart des précurseurs avancés présentent des modifications vasculaires résultant du développement de nouveaux vaisseaux sanguins. Cela peut être observé et quantifié à l’aide d’approches d’analyse d’images microscopiques. Pour détecter visuellement ces changements, il est nécessaire d’observer près de la limite de la résolution optique, car la lésion précancéreuse peut être assez petite et locale. Par conséquent, une lentille haute puissance est utilisée, généralement 40x. La projection est initialement réalisée à basse résolution à l’aide d’une lentille de 10x, et lorsque vous voyez quelque chose de suspect, le filtre passe à 40x.

Les types de cancers du col de l’utérus sont classés selon l’aspect qu’ils présentent en les observant avec un microscope, les plus courants étant :

  • Carcinome épidermoïde: il se développe à partir de lésions prémalignes du revêtement de la surface externe du cou par la formation de nombreuses couches de cellules qui se desquament.
  • Adénocarcinome : se produit lorsque l’épithélium qui recouvre la partie interne du canal du col de l’utérus, formé par une seule couche de cellules glandulaires ou productrices de mucus, est maligne.
  • Les tumeurs malignes: elles se développent à partir d’autres types de cellules donnant lieu à des sarcomes, des carcinomes neuroendocriniens, des mélanomes, etc.

Chez KALSTEIN nous sommes FABRICANTS, nous vous offrons la variété dans les types de microscopes optiques, avec la technologie de pointe. Si vous souhaitez en savoir plus sur nos équipements, sur le PRIX, l’ACHAT ou la VENTE, rendez-vous ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *