Publié le Laisser un commentaire

Insuffisance surrénale aiguë

C’est un épisode mettant la vie en danger qui continue de se produire malgré les interventions préventives. De nouvelles solutions sont nécessaires pour résoudre ce problème. La survie des patients souffrant d’insuffisance surrénalienne aiguë, également appelée crise addisonienne, a été prolongée à partir de 1950 par la thérapie de remplacement des glucocorticoïdes. Cependant, de nombreux patients souffrent encore d’épisodes d’insuffisance surrénalienne aiguë, qui constituent des urgences menaçant le pronostic vital. Ces événements semblent être à la hausse malgré des stratégies préventives.

Il n’existe pas de définition universellement acceptée de l’insuffisance surrénale aiguë. En règle générale, les anomalies physiologiques aiguës chez les patients présentant une insuffisance surrénalienne sont appelées crises surrénaliennes en fonction de l’évaluation clinique.

Chez les adultes

L’insuffisance surrénale aiguë chez l’adulte est définie comme une détérioration aiguë de l’état de santé associée à une hypotension absolue (pression systolique <100 mm Hg) ou à une hypotension relative (pression systolique ≥ 20 mm Hg plus basse que d’habitude, avec des caractéristiques qui disparaissent). 1 à 2 heures après l’administration parentérale d’un glucocorticoïde (c’est-à-dire une résolution perceptible de l’hypotension en 1 heure et une amélioration des symptômes en 2 heures).

Chez les enfants

Comme il peut être difficile d’identifier l’hypotension chez les nourrissons et les jeunes enfants lors d’une urgence, l’insuffisance surrénalienne aiguë dans ce groupe d’âge est définie comme une détérioration aiguë de l’état de santé associé à un trouble hémodynamique aigu (hypotension ou tachycardie sinusale en relation avec les données). normal pour l’âge) ou un trouble électrolytique important (hyponatrémie, hyperkaliémie ou hypoglycémie non imputable à une autre maladie). Après administration parentérale de glucocorticoïdes, les symptômes disparaissent considérablement.

Quelle est la clinique des patients?

Les signes et symptômes simultanés chez les patients de tout âge sont:

• symptômes abdominaux aigus

• confusion, étourdissement ou les deux

• hyponatrémie

• hyperkaliémie

• hypoglycémie

• fièvre

Lorsque l’hypotension attribuée à une insuffisance surrénalienne aiguë ne répond pas ou répond mal à l’administration de glucocorticoïdes, la coexistence d’autres maladies associées à l’hypotension, telles que la septicémie, doit être envisagée.

Les crises addisoniennes sont la manifestation la plus grave de l’insuffisance surrénalienne, mais elles présentent des symptômes communs à des états moins sévères, telles que anorexie, nausées, vomissements, fatigue, vertiges posturaux, douleurs abdominales, douleurs dans les membres, douleurs dorsales et altérées. La conscience

Quelles sont les caractéristiques physiopathologiques de cette maladie?

Les crises surrénaliennes sont causées par un déficit absolu ou relatif en cortisol, un glucocorticoïde endogène. Par conséquent, l’activité glucocorticoïde tissulaire est insuffisante pour maintenir l’homéostasie.

Les conséquences physiologiques du déficit en cortisol sont vastes et commencent par la perte de l’action suppressive des glucocorticoïdes endogènes sur les cytokines inflammatoires, ce qui augmente rapidement les concentrations de cytokines. Cela provoque de la fièvre, des malaises, de l’anorexie et des courbatures.

Par conséquent, une carence en cortisol génère des populations de cellules immunitaires altérées (neutropénie, éosinophilie, lymphocytose); perte de l’action synergique du cortisol avec les catécholamines sur la réactivité vasculaire, ce qui entraîne une vasodilatation et une hypotension; effets hépatiques sur le métabolisme intermédiaire, avec réduction de la gluconéogenèse, hypoglycémie ou les deux et réduction des acides gras libres et des acides aminés dans la circulation.

Quels événements précipitent la crise surrénale aiguë?

Les infections provoquent fréquemment des crises addisoniennes. La gastro-entérite est également un facteur déclenchant et peut être dangereuse, car les vomissements et la diarrhée modifient l’absorption des médicaments et peuvent également aggraver la déshydratation. Mais les symptômes abdominaux de crise surrénalienne peuvent conduire à un diagnostic erroné de gastro-entérite.

D’autres états physiopathologiques peuvent précipiter une insuffisance surrénalienne aiguë si le corps ne peut pas augmenter le cortisol endogène et si la quantité de traitement de remplacement n’augmente pas. Parmi ces troubles figurent les blessures graves et les interventions chirurgicales majeures, mais des situations généralement associées à la nécessité de légères augmentations du cortisol (exercice et détresse émotionnelle) ont provoqué des crises dans près de 10% des épisodes.

Certains types d’immunothérapie ou de chimiothérapie peuvent précipiter une crise surrénalienne. Le non-respect du remplacement des glucocorticoïdes peut également précipiter une insuffisance surrénalienne aiguë.

Dans Kalstein, nous présentons un tensiomètre électronique innovant, qui vous permet de contrôler votre tension artérielle, un système idéal pour montrer l’hypotension et l’état du réseau. C’est pourquoi nous vous invitons à jeter un coup d’œil: https://kalstein.eu/p704/Electronic-Sphygmomanometer/product_info.html