Publié le Laisser un commentaire

Savez-vous ce qu’est la photothérapie?

La photothérapie est une technique utilisée dans l’unité de néonatologie pour réduire les taux de bilirubine chez le nouveau-né. Il s’agit d’une technique simple consistant à placer une lumière à une distance de 30 à 40 cm de la surface nue du nouveau-né après la mise en place de lunettes radio-opaques et le retrait de la crème ou de la lotion pour la peau.

C’est une mesure thérapeutique dans le traitement de l’hyperbilirubinémie indirecte, en particulier dans les cas où la cause n’est pas une hémolyse sévère (incompatibilité de l’HR ou du sous-groupe.). Il consiste en une utilisation thérapeutique de la lumière et sera utilisé même lorsque d’autres procédures telles que la transfusion d’échange sont utilisées. Il est également utile comme prophylaxie de l’hyperbilirubinémie chez les RN prématurés.

Quel est le but du traitement?

 L’objectif du traitement est de réduire la concentration de bilirubine en circulation ou de l’empêcher d’augmenter. Pour ce faire, la photothérapie utilise l’énergie lumineuse pour modifier la forme et la structure de la bilirubine, la transformant en molécules pouvant être excrétées même en cas de faible conjugaison normale. L’absorption de la lumière par la bilirubine cutanée et sous-cutanée conduit à une fraction du pigment subissant plusieurs réactions photochimiques à différents niveaux. Ces réactions génèrent des stéréoisomères jaunes de la bilirubine et des dérivés incolores de poids moléculaire inférieur. Les produits sont moins lipophiles que la bilirubine et, contrairement à ceux-ci, peuvent être excrétés dans la bile ou l’urine sans conjugaison.

Types de photothérapie:

Photothérapie simple et continue: la photothérapie reste active 24h / 24.

Photothérapie simple intermittente: elle consiste à garder le nouveau-né 4 heures avec la photothérapie allumée et 4 heures avec éteint.

Photothérapie intensive double ou triple: elle consiste à introduire respectivement deux ou trois photothérapies.

Physiopathologie et effet thérapeutique

La bilirubine est normalement éliminée du corps par conjugaison hépatique avec de l’acide glucuronique et par élimination dans la bile sous la forme de bilirubine glucuronides. La jaunisse néonatale découle d’une déficience temporaire en conjugaison (exacerbée chez les nouveau-nés prématurés), associée à une augmentation du taux de renouvellement des globules rouges. Les conditions pathologiques pouvant augmenter la production de bilirubine incluent l’iso-immunisation, les troubles hémolytiques héréditaires et le sang extravasé (par exemple, à partir d’hématomes et de céphalohématomes). Les troubles génétiques liés à la conjugaison de la bilirubine, en particulier le syndrome de Gilbert fréquent, peuvent également contribuer à l’hyperbilirubinémie néonatale. Le groupe le plus nombreux de nourrissons généralement en bonne santé et présentant le risque le plus élevé d’hyperbilirubinémie est constitué par les prématurés tardifs et ceux qui sont seulement nourris au sein (en particulier en cas de difficultés d’allaitement). On pense que l’allaitement au sein et les faibles apports caloriques associés aux difficultés d’allaitement augmentent la circulation de la bilirubine entérohépatique.

Utilisation clinique

Chez les nouveau-nés à terme et prématurés, la photothérapie est généralement utilisée conformément aux recommandations publiées par l’American Academy of
Lampe de photothérapiePediatrics en 2004. 25 Ces recommandations prennent en compte non seulement le taux de bilirubine sérique totale, mais également l’âge gestationnel de nouveau-né, âge en heures à partir de la naissance et présence ou non de facteurs de risque, notamment maladie hémolytique iso-immune, déficit en glucose-6-phosphate déshydrogénase, asphyxie, léthargie, température instable, sepsis, acidose et hypoalbuminémie.

L’efficacité de la photothérapie dépend de l’irradiation (énergie) de la source lumineuse. L’irradiation est mesurée avec un radiomètre ou un spectromètre en unités de watts par centimètre carré ou en microwatts par centimètre carré par nanomètre dans une bande de longueur d’onde donnée.

Les lampes dont la lumière se situe principalement dans la région bleue du spectre, entre 460 et 490 nm, sont probablement les plus efficaces pour le traitement de l’hyperbilirubinémie. Actuellement, l’Académie américaine de pédiatrie recommande des lampes bleues fluorescentes spéciales ou des lampes à diodes électroluminescentes (DEL) éprouvées.

Chez Kalstein, nous vous proposons une nouvelle lampe de photothérapie hautement applicable dans les hôpitaux, et cliniques, optimisée pour les bébés atteints de jaunisse. C’est pourquoi nous vous invitons à jeter un coup d’œil ICI

Partagez sur vos réseaux sociaux!