Publié le Laisser un commentaire

Qu’est-ce qu’un microtome?

Les microtomes sont des instruments tranchants pour la préparation de préparations utilisées en microscopie. Pour répondre aux exigences élevées de telles préparations, les microtomes permettent des coupes extrêmement fines. Les microtomes modernes permettent des coupes d’une épaisseur de 0,1 à 100 µm. À titre de comparaison: les cheveux humains ont une épaisseur comprise entre 50 et 70 µm.

Quelle est votre histoire?

L’histoire des microtomes a commencé avec le début des microscopes à lumière. Pour analyser des objets, ils doivent être suffisamment fins pour que la lumière puisse les traverser. Les premiers microtomes étaient initialement de simples lames (généralement des rasoirs) permettant d’effectuer des coupes à la main. Les exigences relatives aux préparatifs augmentant, il était nécessaire que les microtomes se développent. Les premiers microtomes, tels que nous les connaissons aujourd’hui, ont été développés en 1770. Ils permettent de fixer le test et de régler l’épaisseur de la coupe à l’aide de vis.

Actuellement

Aujourd’hui, les microtomes mécaniques sont composés d’un bloc, d’un porte-échantillon et d’un équipement technique pour le contrôle de l’avance. La qualité des préparations dépend du type d’alimentation, de la géométrie de la lame et de la déclinaison (angle entre la lame et le sens de la coupe). De plus, le résultat peut être influencé par la préparation de l’échantillon (par exemple, par congélation). Outre les microtomes mécaniques, les microtomes laser sont de plus en plus utilisés aujourd’hui, avec lesquels il est possible de préparer des échantillons sans contact.

Il existe plusieurs types de microtomes (main, équilibrage, rotation, glissement, cryostat, ultramicrotome, etc.). La rotation est la plus utilisée en raison de ses avantages: haute précision et possibilité de produire des sections très minces en série , grâce à la démultiplication qui produit le changement d’un mouvement de rotation en un autre de translation.

Quel type de lames ont les microtomes?

Les lames utilisées par les microtomes peuvent être constituées de trois types de matériaux, qui dépendent des besoins que le laboratoire doit couvrir et de la finesse de la coupe requise par les sections.

Lames d’acier

Les lames en acier de microtome sont spéciales pour couper des sections de tissus mous d’animaux et / ou de légumes.

Les lames en acier peuvent être utilisées en histologie, en liège, en bois et en polystyrène expansé pour la microscopie optique.

Lames de verre

Les lames de verre pour microtomes sont idéales pour extraire des sections très minces pour la microscopie optique et l’électronique.

Lames de diamant

Les disques diamantés pour microtomes sont généralement utilisés dans les industries, car ils sont utilisés pour la coupe fine de matériaux durs tels que les os, les dents et les matériaux végétaux tels que les bois durs, car ils sont également parfaits pour la microscopie optique et l’électronique.

Comment fonctionne un microtome en rotation?

 Les microtomes rotatifs, également appelés microtomes de Minot, ont une lame fixe et un porte-échantillon mobile. Le nom du microtome de rotation est donné car le porte-échantillon est actionné par un volant. Le mouvement de rotation du volant se transforme en un mouvement rectiligne. Normalement, le porte-échantillon de ces microtomes se déplace vers le bas. Les échantillons préparés s’accumulent sur la lame. L’avantage de ces microtomes est que la masse élevée du volant d’inertie correspond aux différentes duretés du même test, ce qui permet d’obtenir une coupe uniforme. Les microtomes en rotation permettent de préparer des échantillons entre 1 et 60 µm.

Quels sont ses avantages?

– En ayant plus de poids, il a plus de précision, permet d’obtenir des sections sérielles très fines.

– Le mécanisme d’avance est plus précis.

Quelles considérations dois-je prendre en compte?

– Le prix élevé dû à la complexité du mécanisme d’avancement, qui rend également les réparations plus difficiles et coûteuses.

– L’incapacité de couper des tissus inclus dans la celloïdine, la gélatine et le propylène glycol avec elle.

Kalstein vous propose des microtomes sophistiqués qui vous permettront d’offrir la meilleure analyse possible car ils disposent de la meilleure technologie. C’est pourquoi nous vous invitons à consulter nos microtomes disponibles à l’adresse suivante ICI

Publié le Laisser un commentaire

Microtome : avantages et inconvénients

Les microtomes sont des instruments de coupe destinés à la réalisation de préparations utilisées en microscopie. Afin de répondre aux exigences élevées de ces préparations, les microtomes permettent de réaliser des tranches extrêmement fines. Les microtomes modernes permettent normalement de réaliser des tranches d’une épaisseur de 0,1 à 100 µm. À titre de comparaison, les cheveux humains ont une épaisseur comprise entre 50 et 70 µm. L’histoire des microtomes a commencé avec l’avènement des microscopes optiques. Pour pouvoir analyser les objets, il fallait qu’ils soient suffisamment fins pour que la lumière les traverse. Les premiers microtomes étaient à l’origine de simples lames (généralement des lames de rasoir) avec lesquelles les coupes étaient réalisées à la main. Les exigences en matière de préparations ayant augmenté, il a fallu développer des microtomes.

Les premiers microtomes tels que nous les connaissons aujourd’hui ont été développés en 1770. Ceux-ci permettent de fixer l’échantillon et de régler l’épaisseur de la coupe à l’aide de vis. Aujourd’hui, les microtomes mécaniques se composent d’un bloc, d’un porte-échantillon et d’un équipement technique pour le contrôle de l’alimentation. La qualité des préparations dépend du type d’alimentation, de la géométrie de la lame et de la déclinaison (angle entre la lame et le sens de la coupe). En outre, le résultat peut être influencé par la préparation de l’échantillon (par exemple, par la congélation). En plus des microtomes mécaniques, les microtomes laser, avec lesquels une préparation sans contact des échantillons est possible, sont de plus en plus utilisés aujourd’hui.

Voici comment fonctionnent certains microtomes :

Microtomes coulissants

Ces microtomes sont constitués d’un porte-échantillon fixe et d’une lame qui est fixée sur une lame. Pour assurer une coupe stable, les lames des microtomes sont généralement assez lourdes. Pendant la coupe, la lame est pressée à travers l’échantillon. Les microtomes coulissants permettent des coupes d’une épaisseur de 1 à 60 µm.

Avantages :

– En raison de sa conception, il provoque peu de dysfonctionnements.

– La pression de la lame sur le tissu peut être réglée avec précision.

– Grâce à la taille de la lame, il est possible de couper de grands blocs de tête.

– Grâce à la disposition de la lame, il est possible de couper des blocs noyés dans la celloïdine.

Inconvénients:

– Il ne permet pas le découpage en série, ce qui ralentit le processus.

– L’exposition de la lame peut provoquer des accidents

– Il est presque impossible d’obtenir des sections dont l’épaisseur est inférieure à 8 microns.

Microtomes rotatifs

Ces microtomes, également appelés microtomes Minot, possèdent une lame fixe et un porte-échantillon mobile. Le nom de microtome rotatif est donné parce que le porte-échantillon est entraîné par une manivelle. Le mouvement de rotation de la manivelle est transformé en un mouvement rectiligne. Normalement, le porte-échantillon de ces microtomes se déplace vers le bas. Les échantillons préparés sont accumulés sur la lame. L’avantage de ces microtomes est que la masse élevée du volant d’inertie égalise les différentes duretés dans le même essai, ce qui permet d’obtenir une coupe uniforme. Les microtomes rotatifs permettent de préparer des échantillons de 1 à 60 µm.

Avantages:

– Plus lourd, il est plus précis, permettant d’obtenir des sections sérielles très fines.

– Le mécanisme d’alimentation est plus précis.

Inconvénients:

– Le prix élevé est dû à la complexité du mécanisme d’alimentation, qui rend également les réparations plus difficiles et plus coûteuses.

– L’impossibilité de couper des tissus enrobés de celloïdine, de gélatine et de propylène glycol.

Congélation des microtomes

Les microtomes de congélation sont une sous-catégorie des microtomes rotatifs. L’essai est placé dans un récipient de congélation qui est refroidi, par exemple avec de l’azote, et la basse température augmente la dureté de l’essai.

Ultramicrotomes

Les ultramicrotomes sont utilisés pour préparer les échantillons pour les microscopes électroniques à transmission. Comme les préparations doivent être extrêmement fines, ces microtomes sont équipés de lames spéciales et d’une avance très fine, qui est souvent due à la dilatation thermique. L’utilisation de ces microtomes permet une épaisseur de 10 à 500 nm.

Microtomes à laser

Les microtomes laser utilisent un laser spécial pour la découpe. Ils se distinguent par une forte concentration et des durées d’impulsion très courtes. Cela permet une découpe très fine des échantillons sans causer de dommages thermiques au matériau d’essai. Ces microtomes permettent de préparer des échantillons d’une épaisseur comprise entre 10 et 100 µm.

Chez Kalstein, nous vous proposons des microtomes sophistiqués qui vous permettront d’offrir les meilleures analyses car ils disposent de la meilleure technologie. Nous vous invitons donc à jeter un coup d’œil à nos microtomes disponibles ICI.

Publié le Laisser un commentaire

Qué es un microtomo y por qué lo necesitas

Dato curioso

El primer microtomo adecuado para seccionar los tejidos animales se construyó en 1848, con el popular Cambridge Rocker (1885), Minot (1886), y micrótomos trineo (1910) fabricados después. La cera de parafina para la infiltración y el apoyo durante el corte se introdujo durante los mid1800s. Diferentes productos químicos de laboratorio fueron investigados para su uso como fijadores. Formalina, utilizado hoy en día, fue utilizado por primera vez en 1893.

En la rutina de todos los días dentro de un laboratorio, sustancias microscópicas y las muestras son muy comunes. La mayor parte del tiempo, es necesario cortar algunas de las muestras en rodajas extremadamente delgadas de material, conocidos como secciones. Con el fin de preparar una muestra y para hacer esos tipos de cortes, debe tener un microtomo, un dispositivo muy esencial en el campo de la microscopía. El uso de la serie de microtomos permite la preparación de muestras para observación bajo luz transmitida o radiación de electrones.

La microtomía es un método para la preparación de secciones delgadas para materiales tales como huesos, minerales y dientes, y una alternativa a la electro pulido y fresado iónico. Las secciones de microtomo se pueden hacer lo suficientemente delgadas para cortar un cabello humano a lo largo de su anchura.

Entre las aplicaciones de microtomo, se encuentra la técnica de Histología tradicional, donde los tejidos se endurecen mediante la sustitución de agua con parafina. Por otra parte, se puede encontrar en la sección de congelados, procedimiento donde los tejidos ricos en agua se endurecen por congelación y cortadas en estado congelado con un micrótomo de congelación o microtomo-criostato. Además, existe la técnica de Microscopía Electrónica. Por otra parte, esta la tecnica de la microtomía botánica, donde los materiales duros como madera, hueso y cuero requieren un microtomo trineo. Además, existe la espectroscopía y microscopía de fluorescencia.

Antes de comprar una serie de microtomos, debe familiarizarse con sus partes principales. Primero, está la placa base o el escenario del microtomo, donde los rieles aseguran la cuchilla. En segundo lugar, está la base del portacuchillas. Luego, está el porta cuchillos. Además, existe la abrazadera de casete o el soporte del bloque, que mantienen el bloque de parafina en su lugar. Además, está el volante grueso y finalmente está el ajuste de micras.

El microtomo rotatorio es el más común

Se utiliza para el corte de bloques de parafina embebido. Además, se puede usar para secciones congeladas en criostato y en casos con resinas incrustadas, por ejemplo, biopsias renales LR tejido incrustado con resina blanca y médulas incluidas en metacrilato de metilo (MMA). La sección se produce por el movimiento de la cabeza del microtomo que contiene un bloque a través de la cuchilla.

El microtomo vibrador utiliza una cuchilla vibrante, que facilita el corte de la muestra. Este microtomo utiliza menos presión de la que se requeriría con una cuchilla estacionaria y, a menudo, se usa para muestras biológicas difíciles, como tejidos nerviosos, cerebro y médula espinal. La estabilidad del instrumento reduce las fuerzas mecánicas en la muestra de tejido para asegurar la retención de células viables de alta calidad.

Los microtomos de criostato son microtomos rotativos que cortan muestras (cryosectioning) que se han congelado en una cámara de nitrógeno líquido. La reducción de la temperatura dentro de esta cámara aumenta la dureza de la muestra, lo que permite la preparación de secciones con un grosor muy específico. Finalmente, los microtomos ultra son comunes para preparar muestras con secciones extremadamente delgadas. Por lo general, estos cortes muy finos se utilizan con microscopía electrónica de transmisión (TEM), microscopía electrónica de barrido de cara en serie (SBFSEM) y microscopía óptica de luz.

Cuando se utiliza un microtomo para el corte de sección, las secciones son de espesor uniforme. Se pueden obtener en cualquier espesor deseado (10 o 15 o 20 n, etc.). Las secciones no son oblicuas. Se puede retener todo el tejido en secciones, lo cual es particularmente necesario para estudiar el desarrollo de un órgano vegetal. Sin embargo, la sección de los microtomos es un proceso largo y laborioso. En las secciones de manos libres, el grosor de la sección no se puede regular; Puede ser grueso o delgado, como también oblicuo. Además, no se puede obtener todo el material en las secciones, ya que las defectuosas deben desecharse.

Hecha un vistazo a nuestros microtomos disponibles AQUI 

Publié le Laisser un commentaire

Vous devez avoir un microtome

Fait curieux

Le premier microtome adapté à la coupe de tissus animaux a été construit en 1848, avec les microtomes populaires Cambridge Rocker (1885), Minot (1886) et Sledge (1910) fabriqués plus tard. La cire de paraffine pour l’infiltration et le soutien lors de la coupe a été introduite au milieu des années 1800. Différents produits chimiques de laboratoire ont été étudiés pour une utilisation en tant que fixateurs. La formaline, largement utilisée aujourd’hui, a été utilisée pour la première fois en 1893.

Dans la routine quotidienne d’un laboratoire, les substances microscopiques et les échantillons sont très fréquents. La plupart du temps, il est nécessaire de couper certains des échantillons dans des tranches de matière extrêmement fines, appelées sections. Afin de préparer un échantillon et de faire ces types de coupures, vous devez avoir un microtome, un dispositif très essentiel dans le champ de microscopie. L’utilisation de la série Microtome permet de préparer des échantillons pour l’observation sous la lumière transmise ou le rayonnement électronique.

La microtomie est une méthode pour la préparation de sections minces pour des matériaux tels que les os, les minéraux et les dents, et une alternative à l’électro-polissage et au fraisage ionique. Les sections de microtome peuvent être suffisamment fines pour former un cheveu humain sur toute sa largeur.

Entre les applications de microtome, vous pouvez trouver la technique d’histologie traditionnelle où les tissus sont durcis en remplaçant l’eau par de la paraffine. En outre, vous pouvez les trouver dans une procédure de section congelée où les tissus riches en eau sont durcis par congélation et coupés à l’état congelé avec un microtome gelé ou un microtome-cryostat. En outre, il existe la technique de microscopie électronique. De plus, il existe la technique de la microtomie botanique où les matériaux durs comme le bois, les os et le cuir nécessitent un microtome de luge. En outre, il existe une spectroscopie et un microscope à fluorescence.

Avant d’acheter une série de microtome, vous devriez vous familiariser avec ses principales parties. Tout d’abord, il y a la plaque ou la plaque de base du microtome, où les rails fixent le couteau. Deuxièmement, il y a la base du couteau. Ensuite, il y a le porte-couteau. En outre, il y a la pince de cassette ou le support de bloc, qui maintient le bloc de paraffine en place. En outre, il y a la roue à main grossière et enfin il y a le réglage du micron.

Le microtome rotatif est le type de microtome le plus courant

Il est utilisé pour la sectionnement de blocs intégrés à la paraffine. En outre, peut être utilisé pour les sections congelées dans le cryostat et pour les cas intégrés en résine, par exemple des biopsies rénales LR tissu blanc incorporé en résine et les moeurs osseuses intégrées dans le méthacrylate de méthyle (MMA). La section se produit par déplacement de la tête de microtome contenant un bloc à travers la lame.

Il y a une autre pointe de microtome

Le microtome vibrant utilise une lame vibrante, ce qui facilite la coupe de l’échantillon. Ce microtome utilise moins de pression que nécessaire avec une lame stationnaire et est souvent utilisé pour des échantillons biologiques difficiles tels que les tissus nerveux, le cerveau et la moelle épinière. La stabilité de l’instrument réduit les forces mécaniques sur l’échantillon de tissu afin d’assurer la rétention de cellules viables de haute qualité.

Les microtomes de cryostat sont des microtomes rotatifs qui coupent des échantillons (cryotypes) qui ont été congelés dans une chambre d’azote liquide. La réduction de la température à l’intérieur de cette chambre augmente la dureté de l’échantillon, permettant la préparation de sections avec une épaisseur très spécifique. Enfin, les ultra microtomes sont fréquents pour la préparation d’échantillons avec des sections extrêmement minces. Typiquement, ces coupes très fines sont utilisées avec microscopie électronique à transmission (TEM), microscopie électronique à balayage en blocs série (SBFSEM) et microscopie optique optique.

Lorsqu’un microtome est utilisé pour la découpe de section, les sections sont d’épaisseur uniforme. Ils peuvent être obtenus à n’importe quelle épaisseur souhaitée (10 ou 15 ou 20 n, etc.). Les sections ne sont pas obliques. Tout le tissu peut être conservé en sections – ce qui est particulièrement nécessaire pour étudier le développement d’un organe végétal. Cependant, la section des microtomes est un processus long et draconien. Dans les sections de main libre, l’épaisseur de la section ne peut pas être régulée; Il peut être épais ou mince, aussi oblique. En outre, l’ensemble du matériel ne peut être obtenu en sections, car les sections défectueuses doivent être jetées.