Rechercher tout
Array

Créer un remède fonctionnel contre le VIH

Créer un remède fonctionnel contre le VIH


L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que, dans le monde, plus de 34 millions de personnes ont contracté le VIH (virus d'immunodéficience acquise) ces dernières années, cependant, à ce jour, sa guérison n'a pas été trouvée. Les antirétroviraux ont permis aux personnes infectées de garder le virus «contrôlé» dans leur corps, c'est-à-dire réduire considérablement son impact, permettant aux défenses et aux anticorps de rester en fonctionnement, et d'éviter «la phase du SIDA» qui expose le patient au bord de la mort.

Face au besoin urgent et à la demande d'un remède rapide et opportun, les chercheurs scientifiques, les membres de l'Université de Hong Kong (Chine) prétendre avoir trouvé un remède fonctionnel contre le VIH. Les cures fonctionnelles sont celles qui agissent comme les rétroviraux, en gardant des niveaux de virus aussi bas que possible mais que dans ce cas, il ne serait pas livré de manière aussi continue, et ses composants atteindraient si bas la présence du virus dans le sang qu'il pourrait même ne pas être détecté par certains tests, comme si elle avait été éliminée et son taux de transmission a considérablement diminué. Il est important de préciser qu'une fois que vous avez acquis le VIH même si ce traitement fonctionnel progresse avec des résultats optimaux, le virus ne serait jamais complètement éliminé.


Créer un remède fonctionnel contre le VIH


Comme c'est le cas dans la plupart des tests pharmacologiques, il a seulement été testé chez les souris avec le VIH, où l'anticorps a été en mesure d'éliminer complètement un nombre significatif de cellules infectées, tout en affaiblissant ou en arrêtant le progrès des autres, Cela réduirait considérablement les inconforts externes tels que la faiblesse articulaire et musculaire, en ayant des structures de défense affaiblies.

On s'attend à ce que la guérison fonctionnelle du VIH puisse être testée chez les humains d'environ trois à quatre ans (2022) une marge de temps qui permettrait aux scientifiques chinois d'expérimenter avec d'autres structures pharmacologiques et essayer l'inimaginable: éliminer complètement le VIH. Une autre contribution importante apportée par cette découverte est l'utilisation de ce vaccin que facilite la défense et la prévention de l'organisme à être en contact avec le virus. Des scientifiques du monde entier continuent d'exercer des pressions sur les agences gouvernementales pour accélérer non seulement le financement de ce type d'expériences qui bénéficieraient à leurs résultats, mais aussi la fabrication de masse pour la distribution dans les centres de santé et les pharmacies.


This article was published on jueves 19 julio, 2018.

S'abonner