Search All
Array

Biotechnologies: la Belgique et la Wallonie

Les biotechnologies révolutionnent le domaine des soins de santé, et on peut dire que la Belgique, et la Wallonie en particulier, sont très bien positionnées dans ces nouvelles thérapies.

La Wallonie compte quelques grosses entreprises, comme GSK, UCB, IBA ou Baxter, mais elle a aussi énormément de petites sociétés innovantes, et les succès se multiplient : Bone Therapeutics et Cardio 3 (devenue Celyad) entrent en Bourse ; OncoDNA a remporté le prix de l'entreprise prometteuse de l'année ; Univercells qui révolutionne les modes de production pour fabriquer des vaccins à prix abordable pour les pays en voie de développement.

biotecnologiaLe patron d'Univercells, Hugues Bulthot, nous décrit ces nouvelles unités de bioproduction : "On a des laboratoires dans lesquels on cultive des cellules qui deviendront des vaccins et plutôt que de les cultiver dans des grands réacteurs en acier ou en inox, on les cultive dans des petits réacteurs en plastique que l’on jette. Et plutôt que de le faire avec des grands volumes une fois toutes les semaines, on fait des activités en continu, c’est-à-dire des petites productions toutes les heures ou toutes les trois heures".

Quant à savoir si c’est plus économique, il répond : "C’est beaucoup plus économique et c’est beaucoup plus écologique. Donc on peut réduire les investissements d’un facteur 10 et réduire les coûts de production".

Et le procédé est concluant manifestement, puisqu'on apprend que le Japonais Takada, un géant des biotech, vient de prendre une participation dans Univercells.

D'autres innovations dans le "pipe" de nos entreprises

La thérapie cellulaire, par exemple, est en plein développement. Elle consiste à soigner des tissus ou des os en les régénérant : on pourra peut-être un jour guérir le foie ou le coeur.

Toutes ces biotechnologies sont un des pôles d'excellence du plan Marshall en Wallonie. Ils placent la Région sur l'échiquier mondial, c'est ce que dit la directrice du pôle, Sylvie Poncheau : "On voit que la Wallonie performe parce que nous avons des spécialistes dans le domaine de la thérapie cellulaire. Nous sommes très bons dans le domaine de la radiopharma, très bons dans le domaine de la biopharma. Nous avons des filières émergentes comme les dispositifs médicaux implantés, et des acteurs de niche dans le domaine du diagnostic. Donc, il y a une belle diversité technologique".

Des compétences technologiques qui arrivent à être concrétisées et mises sur les marchés ?

C'est vrai que la Wallonie est plus forte en recherche et développement qu'en production et en commercialisation, un domaine où les Américains excellent.

asdMais le regroupement des forces dans un pôle d'attraction comme Biowin aide nos entreprises, même petites, à passer le cap, c'est ce que dit Frédéric Druck : "Ce qu’il faut regarder, c’est avant tout les écosystèmes. Donc, c’est cet ensemble d’acteurs qui lient à la fois la recherche universitaire, la recherche clinique, et les jeunes entreprises soutenues par des fonds publics du plan Marshall et des fonds privés d’investisseurs. C’est ça l’écosystème. Et si on parvient à consolider certains écosystèmes dans des domaines très innovants comme la thérapie cellulaire, l’immunocolongie, les radiations appliquées à la santé, la biopharmacie, on va devenir incontournable sur le marché tant européen que global".

Les biotechnologies emploient 15 400 personnes en Wallonie, et elles n'ont pas fini d'embaucher. Avis aux amateurs de sciences.

Source: https://www.rtbf.be

Partagez sur vos réseaux sociaux!

This article was published on Wednesday 05 December, 2018.

Subscribe