Search All
Array

Nouvelle planète où une année dure quarante ans

planet

Le petit objet de 300 km de diamètre est situé sur une trajectoire très particulière qui accrédite encore un peu plus l'hypothèse selon laquelle une neuvième planète, qui reste à découvrir, se baladerait dans les confins de notre Système solaire.

Les astronomes ont découvert un petit objet si éloigné de nous qu'il met plus de 40.000 ans à effectuer un tour autour du Soleil! Il s'agirait, et de très loin, de l'objet le plus lointain du Système solaire connu à ce jour. À titre de comparaison, Pluton met moins de 250 ans à boucler une révolution. Sa découverte a été officialisée début octobre par le Minor Planet Center, l'organisme de référence de l'Union astronomique internationale. Étant donné sa taille, 300 km de diamètre, il est vraisemblable que cet objet soit sphérique. Il s'agirait dès lors d'une planète naine.

Baptisé 2015 TG387, ce caillou glacé est actuellement situé à 80 unités astronomiques de nous (l'unité astronomique ou UA représente la distance Terre-Soleil). C'est deux fois et demie plus loin que Pluton. Mais il est sur une orbite si elliptique qu'il peut s'éloigner bien plus encore, jusqu'à 2300 UA! À cette distance, il est pour ainsi dire plongé dans le noir complet. Il n'aurait d'ailleurs jamais pu être détecté aussi loin. Les astronomes estiment qu'il existe probablement des milliers d'objets sur ce type d'orbite, mais nous ne pourrons détecter que ceux qui sont au plus près de la Terre en ce moment.

Comme son nom l'indique, cette planète naine a été observée pour la première fois en 2015. Peu avant Halloween à vrai dire. Les astronomes l'ont d'ailleurs surnommé «The Goblin» (le gobelin) pour coller aux lettres TG imposées par la nomenclature officielle. Elle bouge si lentement qu'il aura fallu trois ans pour réussir à déterminer son orbite complète et officialiser son existence. Scott Sheppard du Carnegie Science Institute, Chad Trujillo de la Northern Arizona University et David Tholen de l'université d'Hawaï ont par ailleurs rassemblé leurs observations dans une publication soumise à The Astronomical Journal.

Une mystérieuse «Planet X»?
Si la découverte de cet objet est intéressante en soi, elle renforce surtout le scénario selon lequel une neuvième planète, plusieurs fois la masse de la Terre, pourrait orbiter aux confins du Système solaire. Six autres objets au moins circulent en effet sur des orbites similaires très allongées et toutes orientées dans le même sens. Il est très peu vraisemblable que cela soit un hasard. La manière la plus simple d'obtenir une telle configuration est d'invoquer l'existence d'une telle planète qui stabiliserait leur trajectoire, selon des modèles récents.

Parfois surnommée «Planet 9» ou «Planet X», celle-ci serait située sur une orbite elle aussi très elliptique mais orientée en sens inverse. Elle ne s'approcherait jamais à moins de quelques centaines d'unités astronomiques du Soleil et serait pour cette raison très difficile à détecter. Les télescopes actuels pourraient peut-être parvenir à la distinguer, mais les astronomes n'en sont pas sûrs. Il faudra vraisemblablement attendre la future génération de télescopes, qui seront mis en service dans les années 2020 pour en trouver éventuellement la trace. Si elle existe bien entendu.

Source: http://www.lefigaro.fr

Partagez sur vos réseaux sociaux!

This article was published on Wednesday 17 October, 2018.

Subscribe